Vous cherchez

Une Mutuelle Santé ?

Les visites obligatoires

Visites prénatales, échographies, analyses… une femme enceinte doit effectuer un certain nombre d’examens tout au long de sa grossesse. La Sécurité sociale ne rembourse pas la totalité des frais liés à votre grossesse, nous vous conseillons de vous rapprocher votre complémentaire santé afin de connaître vos droits et prises en charge en cas de maternité.

 

suivi grossesse échographie

Les visites prénatales mensuelles

Elles permettent de surveiller votre santé et de s’assurer du bon développement de votre bébé. Ces consultations doivent être faites auprès d’un médecin (généraliste ou gynécologue) ou d’une sage-femme.

Elles sont remboursées à 100 %, dans la limite des tarifs de la Sécurité sociale. Pour en bénéficier, vous devez déclarer votre grossesse avant la fin du 3ème mois à votre Caisse d’allocations familiales et à votre caisse d’Assurance maladie.

En revanche, si vous effectuez les visites prénatales chez un gynécologue-obstétricien pratiquant des dépassements d’honoraires, la base de remboursement de la Sécurité sociale est de 23 euros, quel que soit le tarif de la consultation. Regardez dans ce cas si votre complémentaire santé vous rembourse la différence.

 

Les échographies

Trois échographies sont prévues pour vérifier le bon déroulement de votre grossesse, mais votre médecin peut aussi vous prescrire des échographies supplémentaires, si votre état de santé ou celui du bébé le nécessite.

Pour ces trois échographies, les tarifs conventionnés par la Sécurité sociale sont de 48,35 euros pour la première échographie, dont elle rembourse 70 % (soit 33,85 €), 81,92 euros pour la deuxième remboursée à 70 % (soit 57,35 €), et 73,99 euros pour la troisième, prise en charge à 100 %. Cependant, les dépassements d’honoraires sont fréquents et les prix peuvent également augmenter en fonction des supports fournis à la fin de la séance (CD, DVD, clé USB, impressions…). En souscrivant une mutuelle santé, vous pouvez vous faire rembourser la différence non prise en charge par la Sécurité sociale, pour la 1ère et la 2e échographie notamment.

 

Les prises de sang et analyses

Tous les mois, vous devrez également faire des prises de sang et analyses d’urine pour vérifier que vous n’avez pas contracté certaines maladies et que votre corps réagit bien à la grossesse.

  • Rougeole, oreillons, rubéole, varicelle :

Ces maladies à éruption cutanée sont dangereuses pour la santé du fœtus si la femme enceinte est atteinte.  Si vous avez déjà été vaccinée ou avez contracté l’un de ces virus durant votre jeunesse, vous êtes immunisée contre la maladie en question et le fœtus ne court aucun danger. Si non, éviter d’être en contact avec des enfants atteints de l’une de ces maladies.

  • Toxoplasmose :

En début de grossesse, votre médecin vous prescrira un test sanguin afin de savoir si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose. Si ce n’est pas le cas, vous devrez prendre certaines précautions alimentaires et vérifier tous les mois que vous n’avez pas contracté cette maladie. Si vous contractez la toxoplasmose alors que vous êtes enceinte, des antibiotiques pourront grandement réduire le risque de contaminer le fœtus.

  • Listériose :

La listériose est une infection alimentaire causée par une bactérie présente dans l’eau et le sol. Celle-ci peut se retrouver dans les légumes crus, les fromages, les produits laitiers non pasteurisés, les viandes, les poissons crus, les charcuteries et les plats cuisinés. Les symptômes apparaissent quelques jours ou quelques semaines après l’infection alimentaire. Si vous êtes atteinte de nausées anormales, vomissements, crampes abdominales, diarrhée, fièvre, raideur dans la nuque, contactez rapidement votre médecin afin qu’il vous prescrive une prise de sang.

 

Les cours de préparation à l’accouchement

Vous pouvez bénéficier de huit séances de préparation à la naissance prises en charge par la Caisse d’Assurance Maladie. Les séances sont remboursées à 100 % sur la base du tarif de base, à la condition d’être animées par un médecin ou une sage femme. Les cours ont la plupart du temps lieu à la maternité dans laquelle la patiente a décidé d’accoucher, mais des sages femmes libérales assurent également cette préparation. Ces séances représentent une véritable prévention destinée à aider les futures mamans à mieux vivre leur accouchement.

 

L’haptonomie

L’haptonomie permet d‘entrer en contact avec le bébé par imposition des mains et en exerçant de petites pressions sur le ventre de la maman : le bébé répond à la sollicitation et, parfois, vient se nicher dans le creux de la main. La maman apprend ainsi à faire bouger son bébé. Elle peut deviner sa tête, ses mains, le caresser. Le bébé peut changer de position, pour se sentir plus confortable, sans gêner la maman. Le père prend une place importante au cours de ces séances.

suivi grossesse

L’haptonomie s’effectue dès que la maman commence à sentir son bébé bouger, et qu’il répond aux stimulations, aux voix, aux caresses sur le ventre de sa maman, donc à partir du 4ème mois. La Sécurité sociale peut éventuellement vous rembourser 8 séances d’haptonomie (hors dépassement), au titre de la préparation à l’accouchement, à condition qu’elles soient dispensées par un médecin ou une sage-femme. Renseignez-vous bien.

Un point de vigilance : méfiez-vous des haptonomes qui travaillent à la chaîne, font des séances très courtes, ne travaillent que par la pression des mains sur le ventre pour solliciter le bébé et le faire se déplacer dans l’utérus. L’haptonomie est bien plus que cela, un temps de communication en douceur avec le bébé, même s’il ne change pas de position pendant la séance.

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×