Vous cherchez

Une Mutuelle Santé ?

Informer votre CPAM et la CAF

Lors de votre premier examen prénatal, votre médecin vous remettra un document en 3 volets. Il s’agit de votre déclaration de grossesse. Vous devez adresser le feuillet rose à votre caisse d’assurance maladie (CPAM) et les 2 volets bleus à la caisse d’allocation familiale (CAF), et ce, avant la 14ème semaine de grossesse, c’est-à-dire avant la fin du 3ème mois. Votre CPAM vous enverra en retour un récapitulatif avec les dates des examens de suivi et de votre congé maternité. Pensez également à vous renseigner auprès de votre mutuelle sur les droits et services dont vous pouvez bénéficier en cas de maternité.

 

maternité : les choix de garde

Informer votre employeur

Aucune loi ne vous oblige à prévenir votre employeur à un moment particulier, mais la plupart des femmes l’annoncent vers le 3e mois de grossesse, lorsque le risque de fausse couche a quasiment disparu et que votre petit ventre devient difficile à cacher. Sachez que certaines conventions collectives et accords d’entreprise prévoient des aménagements spécifiques, en termes de matériel (siège plus confortable…), d’horaires (commencer plus tard, finir plus tôt ou prendre plus de pauses) ou de journées ou demi-journées de repos. N’hésitez donc pas à annoncer votre grossesse pour pouvoir bénéficier de ces avantages !

Par ailleurs, à partir du moment où vous avez annoncé votre grossesse à votre employeur, celui-ci est dans l’obligation de vous changer de poste de travail s’il présente des risques incompatibles avec votre grossesse. Notez également que vos absences liées à la pratique d’examens médicaux de grossesse ne peuvent pas être décomptées de votre salaire. Dernière chose, sachez que votre employeur doit faire parvenir à la CPAM une attestation de salaire dès le début de votre congé prénatal. Pensez à vous assurer auprès de lui qu’il a bien effectué cette démarche. C’est en fonction de ces informations que seront calculées vos indemnités journalières de congé maternité.

 

Le choix du mode de garde

L’inscription en crèche

Si vous souhaitez inscrire votre bébé à la crèche, renseignez-vous sur les dates d’inscription le plus tôt possible et faites des demandes dans plusieurs établissements pour multiplier vos chances. Malheureusement les places en crèche sont très demandées et leur nombre est limité, notamment dans les grandes villes.

 

L’assistante maternelle

Si vous optez pour une assistante maternelle, vous avez un peu plus de temps, mais renseignez-vous tout de même pour connaitre la tendance dans votre quartier, surtout pour un démarrage de garde en cours d’année. L’idéal est qu’un parent vous en conseille une ; sinon vous devrez contacter les assistantes maternelles par vous-même et organiser des rendez-vous afin d’en sélectionner une. Une liste d’assistantes maternelles agréées est habituellement disponible dans les maisons départementales dédiées à la protection maternelle infantile (PMI).

L’assistante maternelle devra répondre à de nombreux critères : propreté de son domicile, horaires, possession d’un agrément, tarif horaire…, mais aussi, et surtout, le feeling que vous avez avec elle ! Vous pouvez bénéficier d’aides financières de Pajemploi, telle que le complément de libre choix du mode de garde. Vous retrouverez toutes les informations utiles sur le site de la CAF.

 

La garde partagée à domicile

Selon la Convention collective nationale des salariés du particulier employeur, qui organise et réglemente la garde d’enfants partagée, il y a « garde partagée » quand un même salarié assure simultanément la garde des enfants de deux familles alternativement au domicile de l’une et de l’autre. Les deux familles doivent recruter cette personne et définir ses tâches. Elle est là avant tout pour la garde des enfants mais, si c’est précisé dans son contrat, elle peut parfois aussi assurer le travail lié à leur présence, notamment la préparation des repas, l’entretien du linge et le rangement de la chambre. Chaque famille doit lui établir un contrat déclarant chacun la moitié des heures (la nounou reçoit donc deux fiches de paye). Il comporte une clause identique qui fait le lien avec l’autre famille.

Les avantages de la garde partagée :

  • Des horaires bien adaptés à vos besoins
  • Votre enfant étant élevé en partie chez lui, il ne perd pas ses repères
  • Plus de problème de maladie : même avec 39 °C de fièvre, il est gardé

Les inconvénients de la garde partagée

  • Même divisé entre deux familles, le coût reste souvent élevé
  • Aucune formation n’étant exigée, le recrutement est un peu aléatoire : à vous de prendre toutes les informations vous permettant d’évaluer l’expérience et les qualités de votre nounou
  • Le partage suppose une bonne entente avec l’autre famille

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×