Assurance Obsèques

Plus qu'un capital, de la sérénité pour ceux que vous aimez

DEVIS GRATUIT

Assurance frais d’obsèques : offrez de la sérénité à vos proches

 

Pour vivre le présent avec sérénité, anticiper les épreuves à venir est conseillé, parfois indispensable. En prenant le temps de penser à l’inéluctable, c’est vos proches que vus protégez. Vous éviter à ceux que vous aimez, par avance, une douleur supplémentaire et des contraintes financières et matérielles lors de votre disparition. Vous les soulagez pour qu’ils puissent se consacrer pleinement au deuil, le moment venu. L’assurance obsèques remplit cet objectif. Elle verse un capital à vos bénéficiaires au moment de votre décès pour financer vos funérailles.

Selon la formule choisie, anticiper aussi l’organisation de vos funérailles dans le détail vous assure que vos dernières volontés seront respectées.

 

Pour le choix de votre contrat obsèques, laissez-vous guider par votre courtier

 

Notre cabinet de courtage met ses conseillers à votre disposition. Ils vous accueilleront avec chaleur, tact et professionnalisme. Nos experts connaissent bien le sujet délicat des funérailles. Ils sauront recueillir vos besoins sans vous brusquer, ni vous demander d’engagement, et vous aideront à vous poser les bonnes questions.

 

Chez Cmonassurance, nous avons toujours à cœur de vous proposer le contrat le plus juste et le plus personnalisé possible. Une assurance pour financer l’organisation des obsèques peut être adaptée en fonction de l’âge du souscripteur et de son budget. Vous pouvez souscrire très jeune à certains contrats. Plus vous adhérez tôt, plus vos cotisations sont faibles. Vous choisissez le capital à libérer au moment de votre décès en fonction de vos moyens : ce capital peut aller jusqu’à 10 000 €. Une somme loin d’être disproportionnée dans la plupart des cas.

 

Avec votre conseiller, vous pourrez aussi choisir votre type de cotisation :

  • La cotisation unique : la cotisation s’effectue en un seul versement. Plus vous êtes jeune, plus cette cotisation est faible pour un même capital garanti.
  • La cotisation temporaire : elle s’effectue sur une durée plus longue, à définir : par exemple 10, 15 ou 20 ans. Les cotisations se font à intervalle régulier. Le capital est donc constitué petit à petit. Là encore, commencer à cotiser le plus tôt possible offre un avantage financier.
  • La cotisation viagère : les cotisations se font à intervalle régulier, jusqu’à la disparition de l’assuré. La somme des cotisations versées peut ainsi se révéler bien supérieure au capital garanti défini lors de la signature du contrat. Ce mode de cotisation convient plutôt à une tranche d’âge avancée, à définir.

 

En contactant Cmonassurance, vous bénéficiez d’un accueil personnalisé et une proposition tarifaire immédiate. La souscription est facilitée par les moyens techniques mis à norte disposition par l’assureur. Des réductions sont proposées pour les adhésions en couple.

 

Comprendre et choisir son assurance obsèques

A qui s’adresse une garantie obsèques ?

Une assurance organisation des funérailles s’adresse à toute personne souhaitant préserver au maximum ses proches lors de son décès. Aucuns questionnaire de santé ou formalités médicales ne sont demandés pour souscrire. Vous désignerez un bénéficiaire qui touchera, à votre disparition, un capital. Il lui permettra de financer vos funérailles (contrat en capital). Un contrat en prestations vous permet, au-delà de l’aspect financier, d’indiquer la marche à suivre pour vos obsèques de façon très précise.

 

 

A quoi sert un contrat frais d’obsèques ?

Le coût d’un enterrement ne cesse d’augmenter, année après année. Selon les régions et l’opérateur funéraire, les prix peuvent varier de façon significative. Nous estimons que le coût de la crémation se situe entre 2 500 € et 4 500 €. Le coût de l’inhumation, lui, peut aller de 3 000 € à 6 000 €, voire plus ! L’intérêt de se munir d’une assurance pour l’organisation des funérailles devient évidente à la vue de ces chiffres. Surtout, n’oublions pas les autres frais : transport du corps, cercueil ou urne (la gamme des prix est vaste, de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros), mise en bière… D’autres prestations peuvent s’avérer nécessaires : organisation, présentation du défunt, cérémonie et convoi, et enfin frais de concession ! Un rapatriement du corps peut parfois être nécessaire. La facture peut finir par être impressionnante. En anticipant ces événements, vous vous assurez que rien ne sera décidé en contradiction avec vos envies, vos convictions et vos moyens.

 

La différence entre assurance frais d’obsèques et assurance décès

Une assurance capital décès a pour rôle de protéger vos proches. L’esprit est le même que pour l’assurance obsèques, mais l’application de ces deux garanties est bien différente. L’assurance décès permet de verser, à votre disparition, un capital ou une rente à vos proches. Votre famille reçoit ainsi une ressource financière souvent précieuse pour continuer à assumer le quotidien et traverser cette épreuve. Ce capital ou cette rente n’ont pas d’attribution précise. Vos bénéficiaires en disposent comme ils le souhaitent, alors que l’assurance obsèques vise bien le financement d’un événement précis : vos funérailles. Ces deux types de couverture sont complémentaires !

 

Métropole, Martinique, Réunion, Guadeloupe : les différences

En France métropolitaine, l’âge moyen de souscription à une garantie obsèques se situe autour de 63 ans. Cet âge correspond plus ou moins au moment du départ à la retraite ! Dans les DROM, les habitudes sont bien différentes. En Martinique, il est habituel de signer un contrat obsèques très jeune et de financer l’assurance frais d’obsèques de ses proches. C’est pour cette raison que chez cmonassurance, nous avons développé avec un assureur partenaire des garanties adaptées. Il est possible de souscrire dès l’âge de 12 ans avec Miltis ! Cette tradition, constatée aux Antilles, part du principe que l’on ne peut pas savoir quand la mort va frapper. Elle permet aussi de bénéficier de cotisations très basses, de l’ordre de quelques euros, et donc de rendre l’investissement acceptable pour les familles. La culture martiniquaise intègre bien la mort et s’encombre de moins de tabous sur le sujet qu’en métropole ! Les enterrements se font dans une ambiance et selon un déroulé très différents. Mais peu importe le lieu géographique : souscrire une assurance obsèques part toujours d’une volonté de soulager ses proches lors d’un moment douloureux.

 

Souscription d’un garantie obsèques : et après ?

Assurez-vous que le capital garanti choisi sera suffisant pour couvrir les frais de vos funérailles. Remarquons que certains contrats prévoient une revalorisation du capital. Lorsqu’il n’est pas fixé définitivement à la souscription, le capital peut être indexé sur des indicateurs économiques (ceux de l’Insee) pour rester en phase avec les coûts réels des services funéraires, ou être revalorisé grâce aux excédents de gestion de l’assureur.

Si, toutefois, vous ne pouvez plus honorer vos cotisations, vous avez la possibilité d’opérer un rachat de votre contrat obsèques. Vous ne cotisez pas à fonds perdus. Les cotisations déjà versées vous seront rendues, déduction faite des frais de dossier et de gestion. La clause de libération est celle qui permet le rachat de votre contrat. Ce dernier doit prévoir un tableau qui expose les conditions de rachat. Vous visualisez alors les sommes qu’il est possible de récupérer (valeur de rachat). Réfléchissez bien à cette décision et parlez-en avec votre conseiller et votre famille.

 

 

Utilisation du capital restant versé au bénéficiaire

Si vous optez pour un contrat obsèques en capital, vous vous concentrez sur l’aspect financier. Vous pouvez exprimer vos volontés principales (crémation ou inhumation, type de cérémonie) mais vous cotisez avant tout pour libérer, au moment de votre décès, un capital. Ce capital revient à la personne désignée au préalable. Il est exonéré de frais de succession. Il est très important de choisir un bénéficiaire de confiance : c’est ce bénéficiaire qui devra régler les dépenses liées à vos funérailles. Le bénéficiaire peut être un proche, une société de pompes funèbres ou une compagnie d’assurance.

 

Assurance obsèques : une législation protectrice

Pour éviter les abus, la loi du 26 juillet 2013 prévoit que le capital doit servir à financer les funérailles et seulement les funérailles. Si un bénéficiaire décidait de ne pas le faire, les personnes chargées de payer réellement les obsèques pourraient se retourner contre lui. Toutefois, si le prix des obsèques est inférieur au capital, le bénéficiaire peut conserver le solde et l’utiliser comme il le souhaite. Si plusieurs bénéficiaires sont désignés, ils doivent se partager le solde éventuel. Si le bénéficiaire est une entreprise de pompes funèbres, elle doit verser ce solde éventuel aux héritiers.

 

 

Dans le cas d’un contrat obsèques en prestations

Si vous avez opté pour un contrat en prestations, vous constituez également un capital versé à un bénéficiaire, mais une dimension liée à l’organisation de vos obsèques s’ajoute ici. Vous pouvez prévoir, à l’avance et de façon précise, les prestations à réaliser et les chiffrer. Vos dernières volontés peuvent ainsi être respectées, même si tous les contrats ne prévoient pas le même niveau de personnalisation. En optant pour cette formule, vous libérez encore davantage votre famille des contraintes d’organisation. Vous êtes certain de l’utilisation de vos garanties. Si certaines prestations ne sont pas réalisées effectivement, ou si elles ne suffisent pas à utiliser tout l’argent débloqué, le bénéficiaire (l’entreprise qui effectue les prestations) doit verser le solde aux héritiers. Si, au contraire, la somme nécessaire aux prestations dépasse le capital garanti, l’entreprise qui organise les funérailles peut demander à la famille de compléter. En pratique, les entreprises font aujourd’hui en sorte de ne pas demander de complément à la famille. Elles s’assurent que le coût de l’enterrement est couvert par le contrat de départ.

 

Le conseil du courtier :

Penser à sa propre disparition n'est pas la chose la plus agréable ni facile qui soit. Mais faire cet effort au plus tôt permet d'en être débarrassé et de pouvoir se consacrer à la vie. Prévoir de constituer un capital obsèques est avant tout un geste envers ses proches. Vous ne voulez probablement pas leur imposer une quelconque contrainte financière lors de votre décès. Ils n'auront pas le temps, ni l'énergie ni peut-être les moyens de bien préparer vos funérailles une fois l'événement dramatique survenu.

La démarche que vous entamez est positive mais nous savons que le sujet est sensible. Nous faisons tout pour vous proposer une relation humaine de confiance lorsque vous nous contactez pour être conseillé. Anticiper le financement voire l'organisation de vos obsèques vous semble sûrement quelque chose d'abstrait, voire d'impossible, aujourd'hui.

Nous saurons vous expliquer, de façon très simple et concrète, les priorités à considérer et la meilleure façon de sélectionner vos garanties. Votre objectif de soulager vos proches est louable, mais la souscription d'une convention obsèques ne doit pas non plus représenter une charge pesante pour vous ! A vos côtés, nous analysons votre situation pour trouver le meilleur rapport qualité/prix.

Marie-Daba N'Gom

Conseillère en assurances de personnes
Vous accompagne depuis 2008

Avis général

4.5 / 5

Agnès

8 Nov. 2017

Ma conseillère est une excellente commerciale, elle connaît ses "produits" parfaitement donc elle peut fournir les conseils adaptés à ses clients.

Carmen

8 Nov. 2017

Un très sympa contact avec compétence. Un appel, un contrat signé le même jour - iiiidéal :-)

Natacha

31 Oct. 2017

Julie a était parfaite, à l écoute. Elle a su me fournir mon contrat en fonction de mes besoins . Personne très gentille et très professionnelle.

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×