40 % des ordonnances délivrées aux personnes âgées contiendraient un médicament dangereux pour elles. C’est le constat d’UFC Que Choisir, qui a publié mercredi les résultats de son étude sur le rapport des seniors aux médicaments

Un senior et des médicaments.
Une surdose de médicaments peut provoquer des effets indésirables.

Quelque 9 médicaments par ordonnance sont prescrits aux personnes âgées. L’étude relève même un maximum de 21 comprimés pour une seule personne ! Pour réagir à cette surdose, l’association a décidé d’alerter le grand public et le gouvernement : « Devant les résultats inquiétants de son étude, l’UFC Que Choisir presse les pouvoirs publics d’inscrire la « déprescription » pour les personnes âgées dans les indicateurs de rémunération à la performance des médecins », annonce-t-elle dans un communiqué.

La France, grand consommateur de médicaments

Cette étude, basée sur 347 ordonnances de personnes âgées de plus de 75 ans, n’est pas la seule mise en garde parue cette semaine. Un rapport de l’Irdes (Institut de Recherche et Documentation en Économie de la Santé) pointe du doigt « l’excès de médicaments » prescrits aux personnes âgées. Une surdose de médicaments qui, en plus de provoquer des effets indésirables (troubles de la mémoire, chutes, etc.), peut aussi, à terme, augmenter la mortalité. Sans oublier qu’un organisme âgé met plus de temps à assimiler les médicaments  qu’un corps jeune ! Les seniors sont « une population polymédiquée », certes, mais jusqu’à l’overdose, estime l’association de défense des consommateurs.

Les seniors ne sont pas les seuls à pâtir de cette surconsommation de médicaments, dont 90 % sont remboursés par l’Assurance maladie. Car, la surprescription a un coût : en France, les dépenses de médicaments ont représenté une somme de 33,5 milliards d’euros en 2013. Pour noircir encore plus le tableau, les Français consomment davantage de médicaments que les autres Européens. Leur consommation est en effet de 22 % supérieure à la moyenne des autres grands pays de l’UE. Toutefois, il existe des solutions, en France, pour limiter le reste à charge sur la dépense de soins inhérente à l’achat des médicaments, notamment grâce aux mutuelles seniors.

 

Sources : UFC Que Choisir, Le Quotidien du Médecin, Pourquoi Docteur.

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×