Vous cherchez

Une Mutuelle Santé ?

Régime social : TNS ou salarié ?

Clé d’entrée de la tarification d’une mutuelle santé, l’appartenance à un régime social. Deux cas se présentent :

  • Régime social des indépendants (RSI) en cas d’exercice de la profession en tant que profession libérale. Elle concerne les associés d’un cabinet, les avocats indépendants et les collaborateurs d’un cabinet exerçant en tant que profession libérale (perception d’honoraires, clientèle propre…) ;
  • Régime général de l’Assurance maladie si vous êtes collaborateur salarié d’un cabinet. Dans ce cas, vous êtes considéré comme un salarié d’une entreprise privée.

Dans la plupart des cas, le statut est négocié entre le cabinet et l’avocat. Il peut également être imposé par le cabinet. Le choix du statut peut également être laissé à l’avocat.

Le choix du régime social est important car il doit correspondre à la réalité. Par ailleurs, les tarifs des travailleurs non salariés sont généralement moins élevés que ceux des personnes mutuelle avocatdépendant du régime général  de l’Assurance maladie. Par exemple, l’assureur Alptis, spécialisé dans la protection des travailleurs indépendants, applique une réduction de 15 % pour les TNS.

 

Dans le cadre de la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés, les salariés d’un cabinet d’avocats doivent bénéficier de la mutuelle collective obligatoire au 1er janvier 2016. Notre cabinet de courtage propose des offres de complémentaires santé collectives et saura vous accompagner dans le renouvellement du contrat dont vous disposez ou la mise en place du contrat. Plus d’informations dans la rubrique Mutuelle d’entreprise.

Cmonassurance met également à disposition des chefs d’entreprise un outil d’aide à la mise en place d’une mutuelle collective.

bannière mutuelle entreprise vf vf
 

Quelle couverture santé pour un avocat ?

Au-delà de ces considération de régime, vous devrez comme tout un chacun vous faire conseiller votre complémentaire santé en tenant compte de vos besoins et de la situation de votre foyer. Les différentes offres du marché proposent des solutions sur-mesure : remboursements élevés en cas d’hospitalisation, participation au coût de la chambre particulière, prise en charge des dépassements d’honoraires, prestations renforcées en optique et en dentaire…

cmonassurance sélectionne les garanties qu’elle propose à ses clients selon les principaux critères suivants :

  • qualité des prestations (niveaux de remboursements)
  • tarif contenu
  • produits récompensés (certains contrats de complémentaires santé vendus par cmonassurance ont obtenu des Labels d’excellence des Dossiers de l’Epargne)
  • qualité de gestion des contrats en après-vente
  • délais de remboursement.

Notre conseil : faire un devis en ligne pour connaître les premiers ordres de prix d’une mutuelle santé adaptée à votre régime puis contacter un conseiller pour qu’il estime vos besoins et qu’il propose la solution la plus adaptée. Les conseillers cmonassurance sont formés pour répondre à vos attentes et à vos exigences.

En ce qui concerne la prévoyance, c’est la CNBF qui gère la retraite et la prévoyance de la profession.

 

Avocat : une profession unique, des situations hétérogènes

Deux-tiers des avocats ont exercé à titre individuel en 2012 (36.4%), ou en tant qu’associé (29.4%). Les avocats exerçant comme collaborateurs sont plus nombreux à Paris (40,4%) que dans le reste de la France (28,8%).

Les groupements d’exercice ont eux aussi largement augmenté, puisqu’ils étaient 6 837 groupements en janvier 2012 contre 4 229 en 2002. Il s’agit majoritairement de SELARL (société d’exercice libéral à responsabilité imitée), puis des SCP (sociétés civiles professionnelles).

Une forte croissance du nombre d'avocats depuis 10 ans

En 2013, la France compte 56 176 avocats. Il y a dix ans, elle en comptait 39 454, le nombre d’avocats a donc augmenté de 42%. Cette hausse s’explique par l’environnement économique, ouvert à la mondialisation, qui a vu se multiplier les besoins des entreprises.Jusqu’à présent, si le secteur juridique occupait une place importante en entreprise, nous pouvons estimer qu’aujourd’hui cette expertise est incontournable. Et aujourd’hui, 52.7% des avocats sont des femmes, contre seulement 3 % en 1960 ! Cette profession évolue et s’adapte, on est aujourd’hui très éloigné du stéréotype de l’avocat père de familleEnfin, une chose est sûre, les avocats aiment vivre en ville car le barreau de Paris regroupe 40,9 % des avocats, contre 59.1 % pour le reste de la France.

 

Revenu annuel médian d’un avocat en France en 2008 : 46 092 €


Source : 
Ministère de la justice

 

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×