Vous cherchez

Une Mutuelle Santé ?

Quel remboursement pour les médicaments sans ordonnance ?

Vous passez trop souvent à la caisse ? Votre mutuelle vous rembourse les médicaments non-prescrits!
Les médicaments sans prescriptions sont disponibles en libre-service sur conseils de votre pharmacien

Si vous passez régulièrement à la caisse en pharmacie pour les petits soucis du quotidien, pour vous ou pour votre famille, conservez le ticket de caisse car votre mutuelle peut vous rembourser l’automédication ! C’est notamment le cas pour les produits qui vous aideront à arrêter de fumer. Toutefois, s’ils vous ont été prescrits par votre médecin, sachez que la Sécurité sociale et, le cas échéant, une complémentaire santé avec forfait de pharmacie vous rembourseront les frais engagés.

 

Les médicaments non-remboursés par la Sécurité sociale

En plus de l’automédication, c’est-à-dire les médicaments en libre accès chez votre pharmacien, certains médicaments non remboursés par l’Assurance Maladie peuvent vous être prescrits. Dans ce cas-là, ayez le réflexe « mutuelle » pour bénéficier d’une prise en charge !

Voici quelques exemples de médicaments que nous pouvons utiliser fréquemment et qui ne sont pas du tout remboursés par la Sécurité sociale : pilules contraceptives 3e génération, homéopathie, vaccins internationaux, vaccins anti-grippe (pour les moins de 60 ans). Vous pouvez vérifier si votre médicament est pris en charge ou non sur le site du gouvernement. S’il n’est pas remboursé, sachez que le laboratoire peut fixer le prix qu’il souhaite.

 

Les points d’attention en cas d’automédication

Même si cette pratique est utile en cas de trouble bénin de la santé, il y a des précautions à prendre. L’automédication peut être utile si elle est encadrée. En revanche, en cas de mauvais emploi, les conséquences sur la santé peuvent être très graves !  

  • consultez un médecin en cas de persistance des troubles.
  • lisez et respectez bien les consignes indiquées sur les notices et/ou les boîtes de médicaments.
  • respectez les doses recommandées et ne prenez surtout pas de double dose même si vous avez l’impression que le médicament n’est pas efficace.
  • attention à l’interaction médicamenteuse avec d’autres substances. Par exemple, ne prenez jamais simultanément de l’ibuprofène et de l’aspirine.

Au moindre doute, rapprochez-vous de votre pharmacien !

Sachez également que lorsque vous achetez des médicaments en libre-service, le pharmacien peut vous interroger sur l’utilisation que vous en faites afin de vérifier que vous avez réellement besoin de ce remède et éviter toute consommation inutile et donc de potentiels risques pour votre santé.

Dans tous les cas, la consultation du guide de l’automédication sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ASNM) s’impose. Votre pharmacien est là aussi pour vous conseiller.

Quel remboursement pour des médicaments achetés sur internet ?

Depuis 2013, les pharmaciens ont la possibilité de vendre des médicaments sur internet. Cette pratique est cependant réglementée par le code de la santé publique et les professionnels doivent respecter deux critères :

  • le site doit être autorisé par l’Agence Régionale de Santé (ARS). (Voir liste des sites autorisés).
  • il doit être la boutique en ligne d’une pharmacie avec au moins un point de vente physique.
  • le pharmacien doit être diplômé et doit être inscris à l’ordre national des pharmaciens.
  • la vente ne doit être accessible que pour certains médicaments sans prescription médicale.

Si le site sur lequel vous achetez vos médicaments respecte ces directives, les médicaments que vous recevrez auront subi les mêmes exigences et la même qualité que ceux que vous pourrez trouver en pharmacie.

Seuls les médicaments sans prescription médicale sont disponibles sur ses sites. Pour favoriser le respect du parcours de soins coordonnés et empêcher la mauvaise utilisation de l’automédication, les remèdes sur ordonnance ne sont disponibles qu’en pharmacie d’officine.

Respectez ses conseils pour éviter les contrefaçons !

 

Pourquoi prendre une mutuelle qui rembourse l’automédication

L’automédication est une pratique qui peut vite coûter cher !

Huit Français sur dix pratiquent L’automédication (étude Ipsos 2016) notamment avec le déremboursement progressif de la Sécurité sociale vis-à-vis de certains médicaments. Cependant, lorsque vous achetez des médicaments en vente libre, ils ne sont pas du tout remboursés par le régime général et peuvent coûter cher.

Si vous êtes adepte de cette pratique et que souhaitez faire des économies et soulager votre portefeuille, souscrire une mutuelle santé qui prend en charge l’automédication est essentiel ! Toutes les offres de complémentaire santé ne prennent cependant pas en charge ce type de dépenses. N’hésitez donc pas à vous rapprocher de nos conseillers qui sauront vous conseiller sur l’offre la plus adaptée à vos besoins.

Bon à savoir : une fois le contrat signé, pensez bien à conserver vos tickets de caisse pour les envoyer à votre organisme complémentaire qui pourra vous rembourser ! Comme il n’y a pas de prise en charge de l’Assurance Maladie, c’est à vous de fournir à votre mutuelle les documents justificatifs pour qu’elle vous rembourse.

 

 

Nos offres de mutuelle adaptées à l’automédication

Chez Cmonassurance, certaines de nos mutuelles remboursent l’automédication sous forme de forfait dédié, par an et par bénéficiaire.

 

 

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×