Vous cherchez

Une Mutuelle Santé ?

Prix moyen d’un dentier complet amovible en résine en France :
1 750 €

Remboursement de la Sécurité Sociale :
127.92 €
Appareil dentaire complet en résine

Prise en charge de la mutuelle :
jusqu’à 500 €
selon les garanties de votre contrat

 

Souscrire une mutuelle qui rembourse bien la pose d’un dentier

 

La pose d’un dentier est assez longue et nécessite de nombreux soins comme la réalisation de l’empreinte de vos dents.

Vous avez des problèmes de dents et votre dentiste vous recommande fortement la pose d’un dentier complet amovible ? L’Assurance Maladie ne vous remboursera que 127,92 € alors que le devis que vous avez est nettement supérieur ? Aucune inquiétude, avec une mutuelle santé renforcée en dentaire, vous diminuerez significativement votre reste à charge !

Vous avez déjà une mutuelle, vous ne souhaitez pas changer, mais les remboursements sont trop bas ? Rapprochez-vous de votre complémentaire santé qui pourra vous proposer la souscription d’un renfort dentaire. Dans ce cas, et uniquement si vous souscrivez un complément à un contrat déjà établit, faites attention au délai de carence qui peut être appliqué (en général entre quatre et six mois). En revanche, pour la souscription d’un pack complémentaire simultanément à vos garanties de base, vous n’aurez aucun délai d’attente.

Étudiez également votre tableau des garanties : les remboursements peuvent être exprimés en forfait ou en pourcentage. Si vous avez prévu plusieurs traitements dentaires dans l’année, un remboursement en pourcentages sera sûrement plus avantageux. En revanche, pour la pose d’une seule prothèse, un remboursement avec des montants forfaitaires vous offrira certainement une meilleure prise en charge.

Votre mutuelle peut, par exemple, vous indiquer 200 % de la BRSS ou un montant de 400 € à l’année. Pour un dentier complet amovible à 1 750 €, s’il s’agit de la première pose de prothèse de l’année, la prise en charge de 400 € vous laissera moins de reste à charge que les 200 % du remboursement de l’Assurance Maladie. En revanche, pour la pose d’un dentier comme second soin dentaire, le remboursement en pourcentage complétera davantage la somme due.

 

 

Pour plus d’informations sur la prise en charge d’un dentier par une complémentaire santé, rapprochez-vous de nos conseillers qui pourront vous accompagner. Vous pouvez les contacter par téléphone ou par tchat.

 

Chez certaines mutuelles, comme c’est le cas chez nos partenaires Alptis et Miltis, un plafond tarifaire peut être appliqué les premières années de votre contrat (en général deux ans). Vérifier bien, lorsque vous prévoyez des soins onéreux que vous n’attendrez pas ce plafond afin de pouvoir bénéficier de la meilleure prise en charge possible pour la pose de votre dentier.

 

Remboursement du dentier par la Sécurité sociale et la mutuelle

Reprenons l’exemple d’un dentier amovible complet à 1 750 €. Le remboursement de la Sécurité sociale sera de 127,92 €. Cela vous laisse un reste à charge très important que vous pouvez compenser en partie grâce à une bonne mutuelle dentaire. Avec ce type de complémentaire santé, une prise en charge complémentaire de 571,75 € vous sera proposée.

Le remboursement d’un dentier dans le cadre du 100 % Santé

Pour limiter le renoncement aux soins et faciliter l’accès aux soins à tous, la réforme 100 % Santé, déployée entre 2019 et 2021, est mise en place par le gouvernement. L’objectif est que les complémentaires santé et l’Assurance Maladie rembourse certains soins dentaires à hauteur de 100 % pour que l’assuré n’ait rien à sa charge.

Dans ce sens, des plafonds tarifaires ont été instaurés :

 

1er avril 2019 1er janvier 2019 1er janvier 2021
Dentier complet en résine Pas de plafond Pas de plafond 1 100 €

 

Le panier sans reste à charge qui entre en compte dans le cadre de la réforme 100 % Santé comprendra les dentiers suivants : prothèses amovibles à base de résine.

Dans tous les cas, votre chirurgien-dentiste est dans l’obligation de vous fournir un devis détaillé. Vous pourrez cependant décider de choisir une prothèse à tarif libre qui sera remboursée par votre complémentaire santé selon le contrat que vous avez souscrit.

 

Quel remboursement de la Sécurité sociale pour la pose d’un dentier ?

Exemple d’un dentier partiel de 8 éléments.

Seuls 10 % à 15 % du montant total qui vous sera facturé sera pris en charge par la Sécurité sociale.

Comme l’ensemble des prothèses dentaires, le taux de remboursement de la Sécurité Sociale et de 70 %. Pour la pose d’une prothèse amovible jusqu’à quatre éléments, la base de remboursement de la Sécurité sociale (BRSS) est de 64,5 € en 2019, soit une prise en charge de 45,15 € (70 % de 64,5 €). Pour une prothèse partielle amovible jusqu’à huit éléments (comme sur la photo), la BRSS est de 107,5 € en 2019, soit un remboursement de 75,25 €. Un dentier complet amovible a une base de remboursement de 182,75 €, ce qui correspond à une prise en charge de l’Assurance Maladie de 127,92 €.

Les honoraires des dentistes pour ce genre de prothèses sont libres et ne sont pas plafonnés. Votre professionnel de santé peut donc décider des tarifs qu’il va pratiquer. Il doit cependant obligatoirement vous remettre un devis écrit stipulant les dépassements d’honoraires qu’il pratique avec les informations suivantes :

  • provenance des matériaux et du lieu de fabrication
  • description du dentier et des soins dont vous allez bénéficier
  • prix de la prothèse et des soins
  • montant de la prise en charge de l’Assurance Maladie

À la réception du devis, envoyez-le directement à votre organisme complémentaire d’assurance maladie qui vous indiquera en retour le montant de la prise en charge qu’il pourra couvrir. Avec ce montant, vous pourrez calculer le reste à votre charge.

 

Un dentier, combien ça coûte ?

Pour un dentier amovible complet sur une mâchoire et les soins associés, comptez en moyenne entre 2 000 € et 3 000 €. La prothèse seule sera devisée en moyenne 1 750 €. Si vous avez besoin de d’un dentier sur implants, le prix pourra atteindre 5 000 €.

Un dentier sur implants consiste à poser des implants sur laquelle viendra se fixer la prothèse.

Pour une prothèse partielle (jusqu’à quatre éléments), comptez 450 € hors soins et 850 € pour deux prothèses partielles (jusqu’à huit éléments).

Le prix d’un dentier provisoire est moins onéreux et les tarifs par mâchoires tournent en moyenne entre 600 € et 800 €.

Les prix varient également en fonction de la matière que vous choisirez : nylon, résine, acrylique, métal… Plus votre prothèse sera semblable aux dents naturelles, plus votre prothèse sera chère.

Les prix sont également très différents en fonction du professionnel que vous consultez qui pratiquera ou non des dépassements d’honoraires. La région ou la ville où vous vivez influencera également le montant total de votre devis. En janvier 2019, le magazine « 60 millions de consommateurs » indiquait que la pose d’une prothèse dentaire est plus chère de 30 % en moyenne à Paris que dans le Cantal ou en Bretagne.

 

 

 

DANS QUEL CAS A-T-ON BESOIN D’UN DENTIER ?

La pose d’un dentier permet de soigner des problèmes de dents suite à une maladie (parodontite, gingivite…), un traitement médical lourd (chimiothérapie, traitement à base de corticoïde à long terme…) ou un accident. Complet, partiel, fixe ou amovible, le dentier se substitue aux dents lorsqu’une partie ou la totalité de la mâchoire est édentée. Le dentier complet remplace la totalité des dents, soit quatorze dents (les dents de sagesse sont exclues), et il est fixe ou amovible. Le dentier partiel contient 1 à 4 dents, il est toujours amovible et se fixe aux dents adjacentes grâce à des crochets en métal.

Sur un dentier complet, les dents sont réalisées en résine acrylique ou en porcelaine et les gencives en acrylique rose. Cela permet une reconstitution naturelle des dents pour imiter les mâchoires au maximum. Ces prothèses sont généralement moins chères mais aussi moins agréables à porter. Elles peuvent potentiellement bouger ce qui risquera d’être gênant et contraignant, notamment pour la mastication ou pour l’amplitude d’ouverture de la mâchoire.

Le dentier partiel aide à améliorer la prononciation et la mastication. Votre dentiste pourra donc vous proposer la pose d’un dentier partiel même si les dents manquantes sont invisibles dans le but d’améliorer votre qualité de vie.

Le dentier fixe sur implants consiste à poser deux à quatre implants par mâchoire sur laquelle viendra se fixer la prothèse. La pose de ce type de dentier est longue (plus de six mois) et chère, car, en plus de la prothèse, il faut compter la pose de tous les implants nécessaires.

Le dernier type de dentier est le dentier sans palais. Il est utile aux patients qui ont perdu beaucoup de dents mais qui n’ont pas assez de masse osseuse pour qu’un dentier complet fixe puisse tenir.

Avant la pose de l’appareil définitif, il faudra passer par l’étape de l’appareil transitoire. Il s’agit d’une prothèse plus souple à utiliser en attendant que la gencive soit apte à supporter la pose du dentier définitif. Il intervient dans certains cas :

  • suite à une extraction des dents, votre gencive doit cicatriser totalement avant de pouvoir supporter un appareil définitif,
  • après un traitement médical lourd, il faut attendre que la mâchoire ait fini de bouger afin de pouvoir réaliser l’empreinte et la pose de l’appareil définitif.

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×