Vous cherchez

Une Mutuelle Santé ?

Le fonctionnement du Tiers payant

Le patient paie à l’établissement hospitalier, au pharmacien ou au praticien le Tiers payant et le ticket modérateur. Ensuite, il signera une facture subrogative pour la partie du coût qu’il n’a pas réglé et le professionnel de santé sera payé par l’organisme social qui assure la couverture du risque .

Le Tiers Payant total permet à l’assuré de n’avancer aucun frais.

 

Comment justifier le Tiers payant ?

Afin de profiter du Tiers payant, il faut présenter sa carte vitale au médecin, au pharmacien ou à tout autre professionnel de santé. Éventuellement, la présentation du justificatif peut être acceptée. Pour les assurés bénéficiaires de la CMU-C, il faut également pouvoir le justifier en présentant son attestation. Il en va de même pour l’ACS, l’AME ou en cas d’accident du travail.

 

Quand le Tiers payant est-il refusé ?

En pharmacie, le pharmacie peut refuser le tiers payant si l’assuré refuse de prendre des médicaments génériques à la place du médicament proposé par un laboratoire. Ceci a été mis en place en 2010 par l’Assurance Maladie, c’est un dispositif appelé « Tiers payant contre génériques ». Comme le médicament générique est moins coûteux pour l’Assurance Maladie, celle-ci souhaite qu’ils soient distribués plus souvent.

Si le professionnel de santé n’a pas de lecteur de carte vitale, le tiers payant ne peut pas s’effectuer. Dans ce cas là, il faut remplir une feuille de soin et indiquer que la part obligatoire n’a pas été payée.

La mutuelle ou assurance santé complémentaire communique avec l’Assurance Maladie, donc si les références de la carte d’assuré ont été remplies, le remboursement se fera automatiquement.

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×