Les formations post-bac

Immédiatement après l’obtention d’un baccalauréat, il est possible de s’orienter vers des formations, spécialisées dans le secteur de l’assurance. De bac+2 à bac+5, voici un panorama des diplômes débouchant sur le métier de courtier en assurance.

BTS et DUT

Le BTS Assurance, dispensé dans 83 établissements dans la France entière, forme les étudiants aux techniques de vente, d’analyse des risques et de gestion des contrats d’assurance. Il est accessible dans le cadre d’une formation initiale ou en apprentissage, en France métropolitaine et dans les DOM-TOM.

Le DUT Carrières juridiques, en deux ans, offre quant à lui une formation largement orientée vers le droit. Droit civil, droit pénal, droit du travail, droit commercial, droit des affaires, droit administratif ou encore droit social, la première année de formation est consacrée, comme son nom l’indique, aux carrières juridiques. C’est en deuxième année que l’étudiant choisit sa spécialité parmi trois majeures : administration publique, banque et assurance ou juriste d’entreprise.

Le DUT Carrières juridiques est dispensé dans 14 établissements, uniquement en France métropolitaine, et est également accessible dans le cadre de l’apprentissage.

Licences professionnelles

Les licences professionnelles sont des formations en un an, destinées aux titulaires d’un bac +2, désireux de poursuivre leurs études. En France, il existe plus d’une centaine de Licences professionnelles sur le thème de la banque et l’assurance. Pour devenir courtier, la Licence Pro assurance, banque, finance est la plus pertinente. Elle est dispensée à l’Université Panthéon-Assas (Paris 2), au CFA de la CCI de Nancy, ainsi qu’à l’ENASS-IFPASS de Strasbourg.

Master

Le Master pro droit privé spécialité assurances est accessible après l’obtention d’un bac +3. Dispensé sur deux ans à l’Université Panthéon-Assas, ce master est accessible en apprentissage (la deuxième année uniquement) et forme les futurs courtiers et agents généraux.

Le département Master des Sciences des Organisations de l’Université Paris-Dauphine, permet aux futurs courtiers de se former en deux ans, dans le cadre d’un Magistère banque, finance et assurances. Cette formation donne lieu à l’obtention d’un DU (diplôme d’université).

Outre l’Université, les formations en assurances peuvent être dispensées par les écoles spécialisées. L’Ecole Supérieure d’Assurances (ESA) à Paris, délivre des diplômes de bac+2 à bac+5. Le bac+5 Manager de l’assurance est accessible sur concours aux titulaires d’un bac+3 et permet d’exercer l’activité de courtier.

 

Le statut du courtier

comment devenir courtier
BTS, DUT, licences professionnelles ou master : il y a autant de formations possibles que de métiers !

Après l’obtention de son diplôme, le courtier peut décider de se spécialiser dans un ou plusieurs domaines relatifs à l’assurance. Pour ce faire, aucun diplôme n’est nécessaire, il suffit d’obtenir le matricule auprès l’ORIAS pour avoir le droit de distribuer les produits des compagnies d’assurances partenaires.

Le courtier en assurance peut être indépendant ou salarié d’un cabinet de courtage. Sa rémunération est variable, elle dépend de son statut mais aussi du contrat qu’il distribue. La rémunération du courtier étant constituée de commissions sur les contrats vendus, elle dépend son activité, ainsi que du pourcentage appliqué à aux commissions.

Le courtage est un domaine de l’assurance où la concurrence est forte. L’arrivée des nouvelles technologies présente une opportunité de développement intéressante, une occasion pour les nouveaux arrivants de se démarquer. Anthony Calci, jeune courtier de 27 ans, interrogé par La Revue du Courtage, explique qu’ « à l’heure du tout Internet, le courtier se doit d’aller vite pour se développer. Utiliser les méthodes anciennes fondées sur la proximité trouve très vite ses limites. […] Grâce à mon site web, j’engrange plusieurs milliers de visiteurs par semaine et des dizaines de contacts à un rythme hebdomadaire. »

 

Les formations continues

Les formations diplômantes ne sont pas l’unique façon de se préparer au métier de courtier. La formation continue est un excellent moyen, pour les professionnels du courtage, de mettre à jour leurs compétences. L’assurance est un secteur en constante évolution dans lequel il faut se tenir informé des nouveautés et être en capacité d’expliquer à ses clients, les évolutions du marché et des contrats.

Pour en savoir plus sur la formation continue, vous pouvez consulter notre article sur Exploris, le centre de formation du courtier grossiste Alptis.

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×