Vous cherchez

Une Assurance de Prêt ?

Il est possible, dans le cadre de la souscription d’une assurance pour son crédit immobilier, d’opter pour un contrat qui vous versera une indemnité dans le cas où vous perdez votre emploi, afin de vous soulager du remboursement des échéances de prêt. C’est un contrat bien spécifique, qui n’est pas obligatoire contrairement aux garanties Décès et PTIA ou fortement recommandées comme les garanties incapacité et invalidité professionnelles.

Quel est l’objectif de l’assurance chômage ?

option chomage
Vous êtes au chômage ? Votre assurance peut prendre en charge vos cotisations d’assurance de prêt !

La garantie perte d’emploi a pour objectif de verser à l’assuré une indemnité qui compense le « manque à vivre » entre son ancien salaire et son chômage. S’il y a, par exemple, une différence de 400 €, l’assurance peut alors indemniser tout ou partie de ce montant, selon ce qui a été conclu. Comme vous l’avez compris, l’assurance ne prendra pas le relais du remboursement des échéances de prêt mais versera une indemnité en euros.

Quelles sont les conditions de souscription  de la garantie perte d’emploi?

Il est possible de souscrire cette garantie au moment de la signature de l’assurance de prêt, ou quelque mois ou années plus tard à condition de respecter les critères d’admissibilité. En effet, pour pouvoir y prétendre, il faut être salarié du privé en CDI ou éventuellement en CDD, avoir une période d’ancienneté supérieure à 6 mois au sein de la même entreprise, ne pas être en période d’essai ni en préavis de licenciement ou même démissionnaire. Par ailleurs, généralement, les conditions générales imposent d’avoir moins de 50 ans au moment de la signature du contrat.

Bon à savoir

Certains types de professions et de contrats de travail sont exclus de cette garantie. Il y a, par exemple :

  • Les travailleurs indépendants, les professions libérales, les artisans, les exploitants agricoles, les commerçants, les mandataires sociaux et les dirigeants d’entreprise (car ils ne cotisent pas auprès de Pôle Emploi),
  • Les CDD de moins de 90 jours, les stagiaires, etc.

Enfin, sachez que les prêts professionnels ne sont pas éligibles à la garantie perte d’emploi.

Combien coût cette garantie particulière ?

Selon votre mode de vie, vous pouvez vous assurer sur le montant de votre choix, selon les planchers et plafonds définis par le contrat. On estime que cette garantie peut coûter entre 10 et 15 % du coût de l’assurance de prêt, selon la durée d’indemnité souscrite (entre 1 et 4 ans selon les assureurs) et le montant pour lequel vous optez.

Comment être indemnisé ?

La garantie chômage est un produit de prévoyance, qui présente des délais d’attente et des délais de carence.

  • Délais d’attente : il s’agit d’une période où l’assurance ne peut pas s’activer. Par exemple, si vous souscrivez le 1er janvier de l’année, vous ne pourrez probablement pas demander à être indemnisé dès le 1er mars, car les délais d’attente peuvent représenter entre 6 mois et 1 an. Cela est prévu pour limiter les cas où les assurés souscrivent l’offre car ils savent qu’ils seront au chômage dans peu de temps. En effet, les contrats de prévoyance ont pour objectif de couvrir en cas d’imprévu, et pas pour une situation dont on a déjà connaissance. C’est pour cette raison que les délais d’attente existent.
  • Délais de carence : Au moment où votre situation de chômage se déclare, l’assureur attendra un certain nombre de semaines avant de vous verser les indemnités. C’est le délai de carence.

Tous les assureurs ne prévoient pas les mêmes dispositions : pensez à vérifier quels sont les délais d’attente et de carence pour ne pas être pris au dépourvu.

Bon à savoir :

La garantie s’active en cas de perte d’emploi non-voulue, c’est-à-dire en cas de licenciement économique ou de licenciement pour inaptitude physique (néanmoins pas assez importante pour pouvoir bénéficier d’une prise en charge au titre de l’ITT ou de l’IPT). Les cas de démissions ou même de ruptures conventionnelles ne sont pas couverts.

Le conseil de Cmonassurance

Nous vous conseillons de vous assurer, pour la garantie perte d’emploi, à hauteur de la moitié de votre échéance de remboursement. Si par exemple vous remboursez 800 € par mois à votre banque, vous pouvez vous assurer sur 50 % du coût, soit 400 €. En effet, même au chômage, vous ne perdrez pas 100 % de votre reste à charge, il est donc inutile de s’assurer sur l’intégralité de l’échéance. Ainsi, s’assurer sur la moitié de l’échéance permet de profiter d’indemnités suffisantes, tout en allégeant les cotisations mensuelles. Bien entendu, le mieux est de faire le point selon votre projet. Nous vous proposons une étude personnalisée : n’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier de nos conseils.

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×