Vous cherchez

Une Assurance de Prêt ?

Enfin, vous l’avez ! Ce bien immobilier, vous en avez rêvé. Et vous voilà quasi propriétaire. Résidence principale, secondaire ou achat d’investissement : dans tous les cas, vous devrez souscrire une assurance de prêt afin d’obtenir votre précieux prêt immobilier. Et vous ne l’ignorez pas, celui-ci pèse cher dans le coût total de votre emprunt. Avant de faire de nombreuses simulations pour trouver l’assurance de prêt qui comblera vos souhaits et ceux de votre banquier, faites le point sur ce dont VOUS avez besoinVoici nos 5 conseils pour être le plus efficace possible dans votre recherche d’assurance emprunteur.

Assurance de prêt
« L’assurance de prêt, pour moi, c’est du mandarin. »
Votre courtier peut vous éclairer !

Conseil n°1 : un contrat qui répond aux attentes… de votre banquier !

Vous souhaitez souscrire une assurance de prêt en délégation. Votre banquier, pour garantir le bon remboursement du prêt qu’il vous octroie, exigera que l’assurance que vous choisirez couvre exactement les risques qu’il aura sélectionnés. Votre conseiller vous fournira une liste de garanties que l’assurance emprunteur devra comporter. A vous de vérifier que l’assurance de prêt qui vous intéresse prenne en compte ces garanties ! Pour cela, pas de panique : votre courtier vous aide.

Notre conseil : évitez d’éplucher les conditions générales des contrats d’assurance emprunteur qui vous intéressent. Demandez de l’aide à votre courtier : il a l’habitude de gérer ces demandes, et vous fera économiser un temps précieux.

Etre rappelé par un conseiller

Conseil n°2 : La garantie invalidité est-elle nécessaire?

L’assurance de prêt est obligatoire pour emprunter auprès de sa banque, certes. Mais toutes les garanties proposées par l’assurance emprunteur ne sont pas toutes obligatoires ! C’est le cas, par exemple, de la garantie invalidité. Contrairement à la garantie incapacité et décès, celle-ci n’est pas toujours obligatoire.  On parle d’invalidité quand il s’agit d’une réduction permanente, totale ou partielle, de ses aptitudes. L’invalidité peut être une inaptitude à exercer une activité professionnelle ou non. Cette garantie n’est pas obligatoire mais généralement exigée par les banquiers dans le cadre d’un achat pour résidence principale ou secondaire, mais pas forcément pour un investissement locatif.

Notre conseil :

Si vous empruntez seul :

  • Garantie invalidité : Assurez-vous à 100 % – tout comme pour la garantie décès, votre banque ne vous en donnera a priori pas le choix.

Si vous empruntez à deux :

  • Garantie invalidité : Choisissez vos taux de couverture en fonction de la part de revenu amenée par chacun. Ainsi, si l’emprunteur génère 80 % des revenus du foyer, il peut s’assurer à hauteur des 70 % en cas d’arrêt de travail, tandis que le co-emprunteur s’assurera à 30 %.

Conseil n°3 : faut-il assurer la perte d’emploi ?

La garantie perte d’emploi permet de maintenir les versements de remboursement du prêt, même si les revenus de l’assuré ont chuté pour cause de chômage. Cette garantie est optionnelle, elle est généralement non exigée par le banquier.

Notre conseil : A vous de voir si cela est un risque pour vous. Cette garantie est très coûteuse, il faut donc prendre le temps d’évaluer son intérêt.

Conseil n°4 : Fumeur, non-fumeur ?

En effet, vous l’avez remarqué en faisant des simulations d’assurance emprunteur, cette question a un coût ! Le fait de fumer augmente le coût mensuel de l’assurance de prêt, car il fait peser sur l’assuré des risques de santé plus important que pour un non-fumeur. Alors, faut-il mentir pour économiser sur son assurance de prêt ?

Notre conseil : Non ! Toute fausse déclaration à la souscription de sa garantie emprunteur  rendra le contrat caduc en cas de sinistre. Les sommes empruntées étant souvent élevées, ne prenez aucun risque, quitte à payer plus cher votre cotisation.

Conseil n°5 : en cas de problèmes de santé avérés

Le coût mensuel de l’assurance de prêt augmente énormément en cas de risque de santé. Mais désormais, avec la convention AERAS, l’accès à l’assurance emprunteur est facilité. Selon certains critères, la surprime est entièrement prise en charge.

Notre conseil : Remplissez le questionnaire de santé de l’assureur avec la plus grande sincérité. En effet, une fausse déclaration pourrait mettre vos proches dans une situation embarrassante en cas de décès. Faites ensuite le point avec votre courtier ou avec votre assureur, afin d’évaluer si vous êtes éligible au service.

Conclusion

Vous comparez vos différents devis d’assurance emprunteur. IPT, ITT, PTIA, durée, prêt amortissable, in fine… : vous avez l’impression de lire du mandarin ? Ne paniquez pas et contactez un courtier spécialisé en assurance de prêt. Après un entretien téléphonique, il saura vous conseiller au mieux selon votre profil, vos attentes. Et surtout, il saura vous proposer une assurance emprunteur compatible avec les exigences de votre banquier !

Etre rappelé par un conseiller

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×