Un vent de nouveauté souffle sur l’immobilier ! D’ici un mois, changer d’assurance emprunteur sera bien plus simple grâce à la loi Hamon. Mais quelles seront les conséquences sur le marché ?

 

La loi Hamon va faciliter le changement d'assurance emprunteur. De quoi faire de réelle économies !
La loi Hamon va faciliter le changement d’assurance emprunteur. De quoi faire de réelles économies !

Du changement en perspective

Le 26 juillet prochain, les règles du jeu changent pour l’assurance de prêt.  Avec la loi Hamon, les emprunteurs pourront changer de contrat à tout moment pendant 1 an. Cela leur laisse donc une réflexion de 12 mois supplémentaires après la signature du crédit.

Pour rappel, depuis la loi Lagarde de 2010, le contrat d’assurance de prêt peut être de deux ordres :

  • celui proposé par la banque consentant le crédit : dit « assurance groupe » ;
  • celui proposé par un organisme privé : dit « en délégation d’assurance ».

 

Cette première loi devait permettre à l’assuré de trouver une offre vraiment adaptée à son profil (et souvent plus avantageuse). Mais les bonnes intentions de la loi se sont heurté à la réalité du marché et aux positions des différents acteurs.

Avec la loi Hamon, faire jouer la concurrence devrait être beaucoup plus facile ! Les emprunteurs pourront prendre leur temps pour comparer les offres et trouver la plus adéquate.

C’est donc une bonne nouvelle pour les assurés, qui cause cependant quelques inquiétudes…

 

Quels sont les risques ?

Les banques vont chercher à allumer des contre-feux pour pallier ce manque à gagner potentiel, les assurances de prêt étant pour elles une source de revenu importante. Selon certains spécialistes, elles pourraient notamment compenser en augmentant les taux d’emprunt. 

Il ne faudrait cependant pas craindre un gonflement spectaculaire des taux, historiquement bas actuellement. Le risque serait plutôt une stagnation ou une prochaine baisse moins importante que prévue.

A noter qu’en parallèle le gouvernement vient d’annoncer une série de mesures visant à relancer la construction et l’acquisition. Le marché de l’immobilier devrait donc vivre de vraies évolutions dans les prochains mois !

 

Source : Challenges

 

2 commentaires :

  1. Bonjour Adama,

    Merci pour votre question.
    Depuis le 26 juillet 2014, la loi Hamon autorise un emprunteur à résilier son assurance de crédit au cours des douze mois suivants sa souscription.

    Il faut noter toutefois qu’étant facultative, la garantie perte d’emploi d’une assurance de prêt immobilier bénéficie d’un contrat qui lui est propre. Dans bon nombre de cas, un emprunteur peut ainsi résilier cette garantie chômage sans pour autant mettre un terme à sa garantie décès invalidité.

    A très bientôt sur le site de cmonassurance !

Les commentaires sont clos.

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×