Chez cmonassurance, nous vendons des assurances obsèques et nous aimons papoter culture. Alliance improbable ? Non ! Nombreuses sont les œuvres qui  adoptent la mort pour thème. Aujourd’hui, nous vous proposons un top original : voici quelques idées de films, lectures, séries et autres escapades musicales pour celles et ceux qui seraient intrigué(e)s par la Grande Faucheuse.

Et il y en aura pour tous les goûts… Suivez le guide.

"Ophelia", de John Everett Millais.
« Ophelia », de John Everett Millais.
"Les Noces Funèbres" de Tim Burton
« Les Noces Funèbres » de Tim Burton

Les films à voir

Éteignez les lumières, le film va commencer.

  • Rencontre avec Joe Black, de Martin Brest (1998).

Ou quand la Mort décide de prendre l’apparence d’un jeune homme afin de goûter aux sentiments humains. Sous ses dehors de comédie romantique (Brad Pitt en Grande Faucheuse qui tombe amoureux de l’humaine Claire Forlani), ce film de presque trois heures parvient vraiment à émouvoir.

Conseillé par Adeline

 

  • Les Noces Funèbres de Tim Burton (2005).

Un jeune homme épouse par mégarde une jolie morte qui l’entraîne dans son royaume. Tim Burton réunit ses acteurs fétiches, Johnny Depp et Helena Bonham-Carter, pour doubler ses personnages. Quant à Danny Elfman, il gratifie le spectateur d’une BO mêlant jazz endiablé et compositions romantiques.

Conseillé par Adeline

 

  • Time Out, d’Andrew Niccol (2011).

Dans un futur proche, il faut payer pour vivre au-delà de 25 ans. Le temps s’achète : les riches vivent centenaires et les pauvres courent après les heures. C’est l’idée de départ de ce divertissement sympathique et visuellement très beau. La patte d’Andrew Niccol (Bienvenue à Gattaca) est reconnaissable.

Conseillé par Jean-François

 

  • Sixième Sens de M. Night Shyamalan (2000).

« Je vois des gens qui sont morts. » Cette réplique est devenue culte.  L’histoire de cet enfant aux visions inquiétantes et aidé par son psy a le mérite d’être sobrement filmée. Ce qui la rend toujours aussi inquiétante… pour le chanceux qui ne connaissent pas encore son dénouement.

Conseillé par Anthony

 

  • Le magasin des suicides, de Patrice Leconte (2012).

L’histoire d’un magasin un peu particulier où l’on vend tous les articles imaginables pour un suicide réussi. Seule ombre au tableau : le fils des vendeurs, qui manifeste un bonheur de chaque instant… Après Tim Burton, les Français décident de s’essayer au film d’animation funèbre.

Conseillé par Lorys

 

  • Carnival of Souls de Herk Harvey (1962).

Seule rescapée d’un accident, Mary arrive dans une nouvelle ville où elle est engagée comme organiste. Des visions s’emparent bientôt d’elle, en particulier celle d’un homme effrayant qui la suit partout… Ce film culte est désormais dans le domaine public, et disponible gratuitement sur internet.

Conseillé par Anne-Laure

 

  • L’échelle de Jacob d’Adrian Lyne (1990).

Hanté par la guerre du Vietnam et la mort de son fils, Jacob est poursuivi par des visions qui menacent de le plonger dans la folie. Ce film est considéré par certains comme une réécriture de La Divine Comédie de Dante.

Conseillé par Anne-Laure

 

  • Dead Man de Jim Jarmusch  (1995).

Dans ce beau western en noir et blanc, un jeune homme, William Blake a commis un meurtre par mégarde et doit s’enfuir, blessé, à travers l’Ouest. Il est accompagné de l’Indien Personne qui le confond avec le célèbre poète anglais. Un très beau voyage porté par la guitare de Neil Young.

Conseillé par Adeline

 

Les lectures incontournables

Vous le savez déjà, à cmonassurance, on aime aussi bouquiner.  Voici quelques idées de livres qui fleurent  bons les caveaux.

"Les Enfants Fichus" d'Edward Gorey
« Les Enfants Fichus » d’Edward Gorey
  • L’étrange histoire de Nobody Owens de Neil Gaiman (2008).

Devenu orphelin après le meurtre de ses parents, le petit Nobody Owens est élevé dans un cimetière par des fantômes et un mystérieux vampire… Neil Gaiman signe l’un de ses plus beaux livres, à mettre entre toutes les mains.

Conseillé par Adeline

 

  • Les Enfants fichus d’Edward Gorey (1963).

26 comptines illustrées, 26 lettres de l’alphabet, toutes correspondant au prénom d’un enfant. Qui connaît bien évidemment un destin funeste…  Ce petit livre est l’un des plus célèbres d’Edward Gorey, dont l’humour (très) noir n’est pas sans rappeler celui de Charles Addams.

Conseillé par Adeline

 

  • Frankenstein, de Mary Shelley (1818).

On ne présente plus l’histoire de ce jeune homme qui décide de créer un être surhumain à partir de cadavres. La jeune Mary Shelley avait 19 ans quand son roman a été publié. Il est devenu un classique instantané.

Conseillé par Adeline

 

  • Ubik de Philip K. Dick (1966).

Dans la société imaginée par Philip K. Dick, les défunts sont en « semi-vie ». S’ils sont bien décédés, enfermés dans des cercueils en verre, il leur reste toutefois quelques instants de vie utilisable. Les vivants vont leur rendre visite de temps en temps et grappillent les derniers instants qui leur restent, en cherchant toutefois à les économiser.

Conseillé par Anne-Laure

 

  • Dracula de Bram Stoker  (1897).

La mort et le désir sont les thèmes centraux du plus célèbre des romans de vampires. Considéré par Oscar Wilde comme « le plus beau roman du siècle » à sa parution, il continue d’inspirer les auteurs et les cinéastes.

Conseillé par Adeline

 

  • Entretien avec un vampire d’Anne Rice (1976).

Au cours d’une nuit, un vampire décide de raconter sa vie à un journaliste. Ce roman est une réflexion sur la mort, le deuil et la Beauté. Le lecteur ressort immanquablement marqué de sa rencontre avec les vampires Louis, Claudia et Lestat.

Conseillé par Adeline

 

  • Jack Barron et l’éternité de Norman Spinrad (1969).

Jack Barron est un animateur de talk-show télévisé prisé. Il anime des débats virulents entre un citoyen, qui appelle pour râler, et une personnalité du monde politique ou économique. Cette fois-ci, Jack est confronté à une entreprise qui a pour objectif de rendre la vie éternelle … mais pas à n’importe quel prix.

Conseillé par Anne-Laure

 

  • The Crow de James O’Barr.

Un jeune homme revient d’entre les morts afin de venger le meurtre de sa fiancée. Dans ce roman graphique en noir et blanc, James O’Barr écrit sur l’amour et le deuil, tout en parsemant son récit de citations de Baudelaire, Poe ou Joy Division.

Conseillé par Adeline

 

Nos conseils musicaux

Lire en musique peut être plaisant. Ou, si vous voulez vous plonger dans une ambiance délicatement funèbre, voici deux morceaux de choix :

  • La danse macabre de Camille Saint-Saëns (1874).

 

  • La jeune fille et la mort de Schubert (1824).

Nos conseils de séries

Si avec tout cela, vous ne trouvez pas votre bonheur, sachez que la Camarde est aussi l’héroïne de plusieurs séries télé :

  • Pushing Daisies (2007-2009).

L’histoire d’un jeune pâtissier qui peut réveiller les morts par un simple toucher et les renvoyer définitivement dans l’au-delà s’il les retouche. Un don bien utile pour le détective avec qui il enquête, mais qui amène bien des complications avec l’amour d’enfance qu’il a ressuscité…

Conseillée par Adeline

 

  • Six Feet Under  (2001-2005)

Le quotidien de cette famille à la tête d’une société de pompes funèbres est devenu un classique des séries télé. Le final a été salué par la critique comme par les spectateurs. Cette série a par ailleurs révélé Michael C. Hall, qui s’est rendu célèbre dans le rôle-titre de la série Dexter.

Conseillée par Anne-Laure

 

  • The Leftovers (2014)

Un beau jour d’octobre, 2% de la population disparaît subitement. C’est le point de départ de cette série d’HBO, qui compte pour l’instant une saison.

Conseillée par Anne-Laure

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×