Chez cmonassurance, nous sommes tous Lyonnais (ou presque, coucou Saint Etienne !). Nous ne pouvions pas ne pas parler de la Fête des Lumières. Lumignons, installations lumineuses, jeux pyrotechniques, kebab, vin chaud et crêpes : la Ville de Lyon n’a pas chômé et a su transformer cette fête mariale en un événement à la visibilité internationale.

On a voulu savoir ce que les Lyonnais (enfin, ceux de cmonassurance…) pensent VRAIMENT de la fête des Lumières. Nous leur avons donc soumis un sondage, dont voici les résultats inédits révélés pour vous sur ce blog :

1. Pendant la fête des Lumières, la plupart des collaborateurs de cmonassurance  :

  • Visitent : 33%
  • Restent cloîtrés chez eux : 25%
  • Reçoivent des gens pour l’occasion : 17%
  • Partent à la campagne (euh non, aucun en fait)
  • « Autre » (sans précision, on vous laisse imaginer) : 25%

On en conclu que la majorité de nos collègues seront tranquillement chez eux, loin de la foule.

tranquille-chez-eux

 

2. Les collaborateurs de cmonassurance iront visiter :

  • La Presqu’île : 100%
  • Leur quartier : 0% (sachant que tous n’habitent pas sur la Presqu’île)

3. Les collaborateurs mettront-ils des « lumi-mignons » à leurs fenêtres ?

  • Oui : 42%
  • Non : 33%
  • Pas sûr : 25% (à cause du froid, il faut ouvrir la fenêtre évidemment)

4. Enfin, nos chers collègues nous enverront-ils leurs photos pour égayer ce blog ?

En majorité, non. On est très déçus ! Mention spéciale à la personne qui nous a répondu « CRÈVE ! » : sache que la Police est en route (on a ton adresse IP !).

5. Tous les collaborateurs (sauf 1 personne) connaissent l’origine de cette Fête (mais connaissent-ils la véritable fausse histoire de la fête des lumières ?)

6. D’après ce sondage, le plus bel endroit à visiter pour l’occasion serait donc la Presqu’île.

7. Ce qui est le plus énervant pendant la Fête des Lumières d’après les répondants au questionnaire :

  • la foule
  • la foule
  • trop de monde
  • les poussettes
  • la foule

On répète pour ceux qui n’auraient pas suivi : le plus pénible, c’est LA FOULE.

 

Bonus : à la découverte de la pratiquement vraie histoire de la Fête des Lumières

Mais laissez-nous un peu vous conter la fabuleuse histoire de la Fête des Lumières…

once-upon-a-time

En fait, la Fête des Lumières, c’est ni plus ni moins que le 8 septembre en retard. Et oui ! Pour remercier Marie de les avoir épargnés de la peste, les échevins font le vœu de monter en pèlerinage (pour la Vierge) à Fourvière, chaque 8 septembre de chaque année. Cela a été décidé en 1643. En 1852 cette fois, la Vierge dorée de Fourvière doit être inaugurée le 8 septembre, mais pour cause d’intempérie ou d’une réunion trop longue au QG des échevins, l’inauguration est décalée au 8 décembre, date fatidique de la conception de la Vierge.

Bref, pour le Vatican, le 8 décembre est le jour officiel de l’Immaculée Conception (la Vierge). C’est un jour férié en Italie. Dans les années 2000, à Lyon, le 8 décembre dure 4 jours et fait la joie des hôteliers et des artistes contemporains. Le mythe raconte que, parfois, quelques Lyonnais montent encore à pied à Fourvière.

La vraie-fausse histoire de la fête des Lumières

Les frères Lumière organisent pour la première fois, un 8 décembre 1891, une projection de film dans un hangar (une histoire de voyageurs dans une gare). Certes, il faisait froid, mais les Lyonnais, ravis de faire autre chose que de se regarder dans le blanc des yeux un vendredi soir, déposent, en rentrant chez eux, une petite lumière à leur fenêtre pour ne pas oublier cette soirée mémorable.

A l’époque, il n’existait pas de distributeurs de pop-corn à l’entrée des hangars à film, ce qui permettait de profiter des meilleures conditions de projection possibles.

Attention, le site hoaxbuster relève une information qui circule depuis 2006 par e-mail et qui affirmerait que c’est une certaine Marie Content, d’origine bordelaise, qui aurait inventé le 8 décembre dans les années 90 (date précise inconnue). La légende prétend qu’elle aurait fait brûler des cannelés et les auraient fait reposer sur le rebord de la fenêtre. Une combustion spontanée fait alors flamber les pâtisseries : les riverains, émerveillés par cette idée lumineuse, font de même (mais avec des bougies car la combustion spontanée des cannelés n’a jamais eu lieu à nouveau : il n’y a qu’un miracle par siècle).

What ??

sorry

Nos conseils pour survivre pendant le 8 décembre si vous êtes obligé de rester à Lyon :

  • Si vous prenez le métro, faufilez-vous (notre conseil : on vous le déconseille) :

metro

  • Préparez-vous à attendre

fête des lumières après

  • Faites attention sur quoi (ou sur qui) vous marchez :

attention

  • Empêchez vos amis de venir vous rendre visite

Sad_Dicaprio

  • Préparez-vous à rester immobile dans le froid : habillez vous bien !

chaussettes

Le conseil de cmonassurance :

Le Chinese Corner au Parc de la Tête d’Or.

Le grand orchestre de Fourvière :

 

 

 

Le programme complet est à télécharger ici !

 

 

Merci à Cybèle chez qui nous avons emprunté quelques images et la vraie histoire de Lyon.

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×