Aujourd’hui, c’est la Chandeleur ! En ce jour où la crêpe est reine, nous avons voulu percer à jour les habitudes de nos collègues… et leur demander quelques astuces pour améliorer, si c’est possible, la recette de la fameuse pâte.

Crêpes au Nutella
Les crêpes au Nutella font toujours des émules.

Fans de la Chandeleur, nos collaborateurs ? La majorité d’entre eux (94 %) affirment ne pas avoir besoin de cette fête pour manger des crêpes… et on les comprend. Cela dit, le 2 février est un excellent prétexte pour récidiver. Pour la majorité de ceux que nous avons interrogés (53 %), la Chandeleur permet en effet d’engloutir une montagne de crêpes devant un film ou une série. 29 % d’entre eux y voient l’occasion de profiter d’une soirée en famille. Et pour les 18 % restant, la Chandeleur est un jour comme les autres…

Grande question : savent-ils d’où vient la Chandeleur ? Trois collègues sur 18 affirment que oui.  10 autres se disent intéressés par la question et 4 s’en moquer totalement. Histoire de bien faire les choses, nous répondons à cette question existentielle. A la base, la Chandeleur trouve son origine dans plusieurs fêtes païennes célébrant le retour de journées plus longues – et donc plus lumineuses. On en trouve des traces chez les Romains avec la fête des Lupercales, et chez les Celtes avec la fête d’Imbolc, qui avaient toutes deux lieu début février. Plus tard, les chrétiens ont récupéré cette date pour y célébrer la présentation de  l’enfant Jésus au Temple. A cette occasion, il était de tradition d’allumer des chandelles, d’où le nom de cette fête : la Chandeleur. Pourquoi des crêpes ? Parce que rondes et jaunes, elles symbolisent le soleil, donc le retour de la lumière. Prêts à faire le plein de petits soleils aujourd’hui ?

Que mettre sur les crêpes : le grand débat

Entre les crêpes salées ou sucrées, nos collègues préfèrent ne pas choisir : les deux tiers des collaborateurs de cmonassurance affirment que tout leur convient. En définitive, le sucre fait quand même plus d’émules, puisque 29 % des sondés estiment qu’ « une crêpe n’a pas de raison d’être si elle n’est pas sucrée ». Ils sont 6 % à clamer leur préférence pour une crêpe salée.

Justement : penchons-nous donc sur le cas de la crêpe sucrée. Que mettre dessus ? Nos collaborateurs comptent autant de fans de Nutella que de sucre : 24 % dans chaque cas. Cependant, un certain nombre de nos collègues (47 %) préfèrent mettre autre chose sur leurs crêpes. Best of :

  • Du miel
  • Ovomaltine crunchy
  • Nutella banane chantilly
  • Suzette
  • Rien (c’est vrai, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?)
  • Un peu de beurre fondu, une pincée de cristaux de sucre roux et quelques gouttes de jus de citron
  • « Le plus simple c’est de ne pas choisir et d’en faire une de chaque » (oui, aussi)

Réussir ses crêpes : tout un art !

Crêpes à la poêle.
Et vous, quelles sont vos astuces
pour réussir vos crêpes ?

Il y a les adeptes de la crêpe party et ceux qui ne la supportent pas. 65 % de nos collègues soutiennent cette cause, parce que « c’est convivial et on peut en manger trois fois plus ! ». 24 % ne jurent que par les crêpes grand format : une grande crêpe, c’est authentique et ça ne ressemble pas à un modèle réduit de pancakes.  Seuls 12 % se moquent du format de leur crêpe… du moment qu’ils peuvent en manger !

D’ailleurs, préparent-ils leurs crêpes eux-mêmes ? Une majorité affirme qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même : oui, donc, pour 6 sur collègues sur 10. 40 % préfèrent regarder un de leurs proches les préparer et s’occuper de les manger ensuite. Aucun ne les achète toutes faites ! Les crêpes : un artisanat résolument domestique.

Combien les font sauter dans leur poêle ? 8 avouent maîtriser parfaitement cette technique ancestrale : pas mal. Et comme nous sommes curieux, nous avons demandé à nos voisins de bureau de nous transmettre leurs recettes de crêpes ou leurs trouvailles pour les améliorer. Voici trois idées qui vous inspireront peut-être !

En tant que Bretonne, voici les postulats de base pour faire une bonne crêpe :

  • surtout, faire la crêpe au beurre et non à l’huile !
  • avec un peu de rhum ou de fleur d’oranger, c’est encore meilleur.

 

Crêpes aux fruits exotiques et à la chantilly : c’est facile et ça change du sucre ou du Nutella.

 

Verser dans un saladier :

  • 400 g de farine T65
  • 4 œufs
  • 1 litre de lait (ou 1/2 litre de lait +25 cl d’eau + 25 cl de bière blonde)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 demi-verre de beurre fondu

Mixer le tout. Pas besoin de laisser reposer pour faire cuire la pâte. Pas besoin d’ajouter de matière grasse dans la poêle ou sur le four à crêpe car il y a déjà de la matière grasse dans la pâte. Enjoy !

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×