Interview d’Anthony, manager d’une équipe de conseillers CMA et roi du wheeling entre Rhône et Saône sur sa Honda CBR RR 1000…

La CBR RR1000 – Honda brille de 1000 feux

Te rends-tu souvent au bureau à moto ?

Oui, quand le sol est sec et qu’il n’y a pas de pluie prévue dans la journée.

Avant, j’étais un « roule toujours », c’est-à-dire que je roulais peu importe le temps… Mais il y a trop de dangers exacerbés par la pluie (et je ne parle pas de la neige), les fameuses bandes blanches qui sont de vraies patinoires dès qu’il y a de l’humidité, les comportements des autres usagers (automobilistes déroutés par la pluie, piétons pressés de traverser à n’importe quel moment pour éviter de se mouiller…). Aussi, enfiler la tenue de pluie est un sport en soi, surtout quand on oublie les clés de sa moto dans la poche arrière de son pantalon quand on est enfin tout équipé…

Bref, maintenant, je roule quand il fait sec !

Quels sont les inconvénients et les avantages de la moto ?

Avantages :

  • Le plaisir de la moto !

Quand c’est une véritable passion (qu’on utilise la moto autrement qu’un utilitaire) on peut prendre du plaisir même sur les petits trajets. Il m’est arrivé de prendre un trajet plus long pour aller d’un  point A à un point B rien que pour rester sur ma machine plus longtemps !

  • Gagner du temps !

Le second avantage évident est de raccourcir les temps de trajets : alors qu’en transports en commun je peux mettre jusqu’à ¾ d’heure, le trajet est de 20mn à moto (même s’il y a des bouchons).

  • Se garer rapidement !

Enfin le troisième avantage, c’est le stationnement. Aller en ville un samedi après midi n’est pas un problème : si je trouve un trottoir large (pour permettre de laisser passer les poussettes et les personnes en fauteuil roulant), je peux me garer. Il y a aussi de plus en plus de parking 2 roues dans les grandes villes car les utilisateurs de 2RM sont de plus en plus nombreux.

 Inconvénients :

  • L’augmentation du risque : venir à moto tous les jours est une augmentation du risque de chuter. Un motard qui roule souvent aura plus de chances de se « mettre au tas ». Je ne connais aucun motard qui ne soit jamais tombé. Etre à moto tous les jours, en ville, demande une grande concentration. Il faut savoir ce qui se passe en permanence autour de soi. Les autres utilisateurs de véhicules motorisés, ou tout simplement les piétons et les cyclistes sont à surveiller en permanence. Prendre la moto alors qu’on est fatigué ou mal réveillé n’est pas une option !
  • La tenue motarde n’est pas forcément de bon augure : casque, blouson de moto, bottes et gants ne sont pas faciles à transporter.
  • Il faut se méfier des capacités de sa machine : en effet une moto, même de débutant, accélère plus vite qu’une voiture. Les autres usagers ne sont pas habitués à ces capacités. Si on est pressé, il faut savoir modérer son allure au risque de surprendre les autres utilisateurs et finir par terre… Idem pour le freinage : une moto s’arrête sur une distance + courte qu’une voiture. Le « freinage de trappeur », c’est-à-dire freiner fort avec le couteau entre les dents n’est pas recommandé en ville quand vous avez des véhicules derrière vous.

Quel est ton temps de trajet, en général ?

20 mn en moyenne. Non je n’écrirai pas ici mon record ;P

Est-ce que tu imagines d’autres modes de déplacement ?

Tout à fait : j’utilise la voiture ou les transports en commun quand la météo n’est pas favorable, ou si je ne suis pas réveillé tout simplement 🙂

J’utilise la moto si je dois pouvoir me déplacer dans les bouchons, ou alors s’il faut que j’aille à un endroit ou il y a peu de places pour stationner.

Par contre le WE, c’est moto only pour les balades !

 En bonus, voici la liste non-exhaustive des choses dont il faut se méfier à moto

  • les camionnettes / utilitaires pressés, qui slaloment comme la finale d’un super G, car après tout, « c’est pas grave, c’est le véhicule de ma boîte »
  • les conducteurs distraits
  • les personnes qui n’ont pas compris le sens du mot « priorité »
  • ceux qui ne mettent pas leurs clignotants
  •  ceux qui ne regardent pas ailleurs que devant eux
  • ceux qui veulent faire la course (oui ça arrive -_-‘)
  • les scooters qui font des queues de poissons
  • les voitures sans permis
  • les personnes qui téléphonent au volant
  • les personnes qui cherchent leur chemin et qui ont les yeux fixés sur leur GPS / téléphone
  • les piétons qui traversent n’importe où
  • les cyclistes qui grillent les feux rouges ou qui roulent sur les grands axes (sans piste cyclable bien sûr sinon c’est pas drôle)
  • les enfants qui échappent au regard de leurs parents
  • les animaux sans laisse qui veulent traverser
  • les animaux sauvages qui traversent (à la campagne une biche a traversé en galopant à 10 mètres devant moi alors que je roulais à 90. Heureusement que j’ai anticipé, car elle n’allait pas s’arrêter !)
  • les autres motards : il y a des mauvais conducteurs dans ou sur tous les véhicules !
  • L’état de la route : graviers, flaques d’huile, nid de poules, rainurage…
  • Les feuilles qui tombent sur la visière du casque (vécu en automne, la feuille mouillée s’est collée sur ma visière)
  • Les insectes qui rentrent dans le casque (visière fermée, ça arrive. J’ai fait la connaissance d’une guêpe comme ça).

Merci Anthony de t’être prêté au jeu et de nous avoir fait part de tes conseils !

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×