Vous cherchez

Une Assurance de Prêt ?

Les contrats d’assurance sont généralement durs à appréhender car les clauses sont complexes et des notions de vocabulaire juridique sont généralement indispensables. Aussi, il y a des points sur lesquels il est important de s’attarder. Voici un aperçu des éléments à surveiller de plus près.

 

Les garanties

souscrire-assurance-pret

C’est un point essentiel de votre assurance de prêt, il en existe plusieurs types :

  • La garantie décès et PTIA

En cas de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) :  l’emprunteur est couvert, si suite à un accident ou une maladie, il est dans l’incapacité totale et définitive d’exercer une activité lucrative. Il doit compter sur une tierce personne pour réaliser au moins 3 actes de la vie quotidienne sur 4 ( se vêtir, se nourrir, se laver et se déplacer). C’est un médecin spécialiste conventionné par l’établissement d’assurance qui constatera la PTIA. En cas de Décès : elle permet d’épargner votre descendance de toutes dettes qu’elle ne pourrait supporter.

A noter, que dans ces deux cas, à savoir le décès et la PTIA, l’assuré ou (en cas de décès) ses héritiers deviennent propriétaire du bien. Dans ce cas, ce sera à l’organisme d’assurance de rembourser l’intégralité du crédit aux prêteurs.

  • L’invalidité permanente totale I.P.T se définit comme l’incapacité permanente et totale d’exercer une activité lucrative à la suite d’un accident ou d’une maladie de l’assuré.
  • L’incapacité permanente partielle I.P.P cette couverture permet à l’assuré dans le cas d’une invalidité à 50% de couvrir les montants de son emprunt à hauteur de son incapacité. Cela peut être intéressant dans la mesure où il est difficile de se voir offrir un travail à la suite d’une invalidité partielle.
  • L’incapacité temporaire de travail I.T.T tout comme l’I.P.T, cette garantie résulte d’une maladie ou d’un accident qui n’est en revanche pas irrémédiable. Dans le cas d’un ITT, l’assuré (après avoir respecté le délai de carence prévu par la franchise de son contrat) bénéficie du remboursement de son crédit durant la période d’absence au travail.
  • Pour finir il reste la garantie contre l’incapacité temporaire partielle I.T.P qui, elle, concerne les personnes qui, à la suite d’un accident ou maladie, ne peuvent pas reprendre leurs travaillent à temps plein. Dans ce cas, l’assurance prend en charge les remboursements.

 

Les éléments exclus de la garantie

Il s’agit d’un des points les plus importants d’un contrat d’assurance crédit. Cette partie regroupe l’ensemble des éléments qui ne sont pas pris en charge par votre contrat. Logiquement, c’est la section la plus longue d’un contrat d’assurance de prêt.

Cette partie comprend l’ensemble des risques qui ne sont pas mesurable par les assureurs à savoir le suicide de l’assuré, les guerres…

Selon la qualité de votre contrat, il est possible que certains risques ne soit pas envisagés et donc pas couverts. C’est le cas par exemple des maladies mentales ou des problèmes de dos. D’où l’intérêt de lire consciencieusement l’ensemble de ces clauses limitatives.

 

Les modalités d’indemnisation

En terme de modalités, il est important de regarder la durée d’indemnisation mais également le mode d’indemnisation qui dans certains cas peut s’avérer bénéfique.

  • La durée d’indemnisation : il est possible qu’une assurance de prêt ne couvre pas la totalité de la période durant laquelle vous êtes en incapacité totale ou partielle non irréversible.
  • Le mode d’indemnisation : en plus des revenus versés par la Sécurité sociale et, éventuellement par votre employeur, certains contrats prévoient quand même le remboursement de votre emprunt. Ce n’est pas le cas de toutes les assurances de prêt mais généralement cela peut rassurer votre établissement de crédit.

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×