Les prix de fauteuils roulants et des prothèses auditives deviendraient-ils insupportables pour les personnes devant s’équiper ? Une étude menée par l’Observatoire citoyen des restes à charge en santé dresse un constat alarmant, en pointant du doigt « de profondes inégalités de prise en charge par l’Assurance Maladie ».

Jeune homme en fauteuil roulant et sa petite amie.
Les fauteuils roulants électriques sont moins bien remboursés que les fauteuils roulants manuels.

En 2013, les Français ont dépensé 13 milliards d’euros pour des produits et prestations médicaux. Sur cette somme astronomique,  et selon le niveau de prise en charge, l’Assurance maladie obligatoire en a remboursé moins de six milliards.

À partir de l’âge de 20 ans pour une personne malentendante, alors que le besoin d’être équipé est toujours présent, le taux d’équipement en prothèses auditives baisse. L’explication est simple : au-delà de l’âge de 20 ans, le montant restant à la charge de la personne équipée quadruple. En France, le taux d’équipement des malentendants s’élève à 20 %. Un pourcentage très inférieur à ceux d’autres pays d’Europe. L’âge à partir duquel les patients peuvent s’équiper est également tardif, puisqu’il se fixe en moyenne à 71 ans.

Un état de fait que dénonce l’Observatoire dans son rapport : « De telles pratiques mettent à mal les principes de solidarité de l’Assurance Maladie et constituent autant d’entraves à l’accès aux soins, dont ont sait qu’elles impliquent ensuite des surcoûts pour la collectivité en plus des souffrances individuelles qu’elles provoquent au quotidien dans la vie des personnes concernées ».

L’assuré peut payer jusqu’à 6 000 € de sa poche

Une autre partie de l’étude se penche sur le cas des fauteuils roulants : les plus sophistiqués (électriques ou avec verticalisateur) sont moins bien remboursés que les fauteuils roulants manuels. Même après l’intervention de tous les financeurs, dont la mutuelle, l’assuré doit toujours payer lui-même… 1 850 €, sachant que le montant moyen d’un fauteuil électrique est de 22 895 €. Et, dans 10 % des cas, le montant payé par l’assuré s’élève à 6 000 €. Un coût exorbitant qui, selon l’Observatoire,  peut s’expliquer: « L’adaptation du fauteuil à la morphologie de la personne n’est par exemple pas prévue aujourd’hui dans les remboursements de l’Assurance Maladie, et donc totalement à la charge des financements complémentaires et potentiellement mobilisables ».

Cependant, un travail serait engagé depuis plusieurs années par l’Assurance Maladie afin d’actualiser la liste de produits et prestations qu’elle prend en charge. « Cette nouvelle nomenclature est encore malheureusement à l’état de projet, déplore l’Observatoire dans son étude. Il est nécessaire que le Comité économique des produits de santé (CEPS) s’en empare pour espérer qu’elle puisse être un jour mise en œuvre. »

Les audioprothèses et les fauteuils roulants : un marché méconnu

Si l’on parle beaucoup des dispositifs médicaux ces jours-ci, un constat s’impose : leur marché est très méconnu. Et pour cause : peu de chiffres ont été publiés à leur sujet.

En 2006, 160 000 nombre fauteuils roulants ont été vendus (dont 47 % de fauteuils manuels). Évalué à environ 139 millions d’euros en 2007, le marché du fauteuil roulant est  en croissance en France, avec environ 89 millions d’euros achats et 45 de location.

En ce qui concerne les appareils auditifs, 500 000 sont vendus chaque année en France. Des appareils dont les prothèses auditives constituent la plus grande part.

Savez-vous qu’il est possible de rembourser une partie des frais lors de l’achat de prothèses auditives par sa mutuelle ?

Sources :

  • Europe 1
  • CNSA

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×