La prochaine cible phare de l’économie ? Les seniors. C’est ce qu’affirme Ralph Hababou dans son dernier livre, « S comme Seniors », paru en octobre dernier aux Éditions First. Nous l’avons lu : voici ce que nous en avons retenu.

Couverture de S comme Seniors
Dans son livre, Ralph Hababou fournit quelques pistes à adopter par les entreprises françaises.

Halte aux idées reçues : les vieux ne sont pas ce que nous croyons, nous dit Ralph Hababou. Une preuve parmi d’autres ? Ils aiment les nouvelles technologies et se révèlent des clients exigeants dans ce domaine. En fait, comme la population vieillit, l’entrée dans l’âge senior après 50 ans est vue comme le début d’une seconde vie. Les seniors continuent à travailler – ou recommencent à travailler une fois passé l’âge de la retraite –, voyagent, tiennent des blogs, retombent amoureux…

« Il y a de l’or dans senior », écrit Hababou, qui a fait de cette formule le sous-titre de son livre. Et c’est une génération sur laquelle l’économie ferait bien de compter, explique l’auteur, parce qu’elle est dynamique. Les seniors représentent en effet un véritable enjeu économique qui va compter au cours des années à venir : eh oui, les seniors seront 20 millions en France en 2030 contre 15 millions aujourd’hui. Dans son ouvrage, Hababou fustige la France, qui a tendance à fermer les yeux sur cette génération. Vieillir effraie. A l’exception de quelques  initiatives, peu d’entreprises proposent des innovations en faveur des seniors pour le moment. La « silver economy » est encore balbutiante.

Pourtant, les idées ne manquent pas. Pour trouver l’inspiration, il suffit de se tourner vers l’étranger. Les Etats-Unis, à l’origine de l’expression « silver power », prennent les seniors en compte depuis un moment dans leur économie. Mais c’est un autre pays qu’Hababou présente comme un modèle de prise en charge : le Japon !  « L’archipel des seniors », comme il le désigne, fait travailler ses retraités… parce qu’ils le désirent ! Le Japon vit à l’heure des seniors : les robots accompagnent les personnes dépendantes, 85 % des stations de métro sont accessibles grâce à la présence d’ascenseurs…

Hababou peint le portrait de la génération senior comme un journaliste. Les 300 pages de son livre se lisent comme un long reportage. Son analyse claire (appuyée par de nombreux chiffres) est parsemée de quelques portraits  qui la rendent vivante. On croise par exemple Lucienne Moreau, rendue célèbre par sa participation au Petit Journal ou à des publicités. On ne pourra pas reprocher à Hababou de ne pas être bienveillant à l’égard des seniors qu’il décrit : parfois, il l’est même un peu trop. Comme lorsqu’il parle de la vente et de la relation client aux seniors (p.146) :

« Ils ont besoin d’avoir confiance. Ils sont particulièrement attachés aux grandes structures, aux marques renommées qui constituent pour eux une référence majeure. Attention à ne pas les décevoir ! Il s’agit de rassurer, d’offrir des preuves de garantie, de confiance et de fiabilité. A cet âge-là, on ne peut pas leur raconter n’importe quoi. Exigeants, parfois méfiants, ils sont attentifs au service après-vente et à tout ce qui va se passer après. Ils ont une mémoire de consommateurs grâce à leur accumulation d’expérience. Une fois la confiance des seniors acquise, c’est une très belle clientèle, très fidèle. »

En définitive, « S comme Seniors » est une synthèse relativement accessible sur la situation des seniors en France (et dans le monde). Le livre fournit quelques pistes à adopter pour les entreprises françaises. Conscient que son ouvrage sera lu par tous les publics, RH conclut par ce message optimiste : « Quant à mes lecteurs qui ont dépassé les cap des 45 ans, j’espère qu’ils ont compris qu’il leur restait à vivre les plus belles années de leur vie ».

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×