En 2013, le Secours Catholique aurait apporté une aide à 1 477 000 Français. Parmi eux, des personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté fixé à 987 € par mois, mais aussi des personnes en situation de très grande pauvreté, vivant sous le seuil de 651 €. Parmi ces personnes concernées, l’association dénombre un grand nombre de jeunes gens, majoritaires, mais aussi une part de la population qui connaît une inquiétante progression : les seniors.

Le revenu moyen d’un senior qualifié de pauvre est de 618 €.
Le revenu moyen d’un senior considéré comme pauvre est de 618 €.

« Ces pauvretés qu’on ne voit plus »

Parmi toutes les personnes accueillies par le Secours Catholique en 2013, 17 % ont entre 50 et 59 ans et 8,5 % d’entre elles ont plus de 60 ans. Une hausse de plus de 3 points pour les plus de 60 ans par rapport à l’année 2000. Toutefois, cette évolution doit aussi être mise en lien avec l’évolution de la part des seniors dans la population résidant en France : entre 2000 et 2013, cette part a augmenté de 27,5 % à 32,9 %. Le Secours Catholique note toutefois que la part des plus de 60 ans faisant appel à l’association d’aide évolue plus vite que dans la population générale.

Le revenu moyen d’un senior qualifié de pauvre est de 618 €. Le Secours Catholique estime que 72 % des seniors (55-64 ans) accueillis par l’association sont au chômage : c’est dix fois le taux de la population française entière pour la même tranche d’âge.

emploi seniors secours catholique

 

Les femmes plus touchées par la pauvreté ?

Les premières victimes sont les femmes, qui n’ont pas été employées tout le long de leur vie active. N’ayant pas bénéficié du plein emploi, elles ne connaissent pas non plus la pleine retraite… Les femmes représentent 61 % des personnes de plus de 60 ans en 2013 accueillies par le Secours Catholique, contre 54 % en 2003. Voici leurs caractéristiques :

  • 70% des femmes de plus de 60 ans accueillies sont seules (contre 68 % en 2010),
  • Leur revenu moyen est de 772 € (inférieur de 200 € du seuil de pauvreté).

Des seniors en mauvaise santé ?

La santé est une question épineuse pour cette population vivant avec des revenus mensuels très réduits, quand s’habiller et se nourrir constitue déjà un effort, voire un sacrifice financier. L’augmentation de bénéficiaires de la CMU est un signe très fort des difficultés rencontrées par les seniors. Le Secours Catholique pointe du doigt des soins dentaires et d’ophtalmologies trop coûteux, avec des remboursements faibles. Les seniors en situation de pauvreté limitent les soins au minimum quand ils n’y renoncent pas.

Les mutuelles santé sont accusées, par le Secours Catholique, d’être trop coûteuses. S’il existe un dispositif d’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé, qui permet de faire financer par l’État une partie de la cotisation annuelle, il semblerait que cette catégorie d’individus soit démunie face à ces démarches administratives. L’association note d’ailleurs que les seniors « abandonnent leurs droits faute d’être aidés dans leurs démarches ».

Comment bénéficier de l’Aide à l’Acquisition d’une Complémentaire Santé (ACS) ?

Il est possible de bénéficier du dispositif à condition que les ressources du foyer ne dépassent pas de plus de 35 % le seuil d’accès à la CMU complémentaire.

Acquisition ACS

 

  • Source :

 

L’étude complète

En savoir plus sur nos solutions d’assurance santé pour les seniors

En savoir sur l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×