La bonne nouvelle s’est vite transformée en soupe à la grimace. C’est par Twitter que le ministère de la santé annoncé hier la création d’un statut médical indépendant pour les sages-femmes des hôpitaux, en réponse à une revendication automnale de la profession. Il s’agit d’un statut spécifique au sein de la fonction publique hospitalière. Ce nouveau statut constitue la mesure phare parmi les 5 mesures d’un plan de revalorisation du statut des sages-femmes et notamment de leurs compétences. « De nouvelles responsabilités vont être confiées aux sages-femmes dans l’élaboration du projet médical de l’établissement, concernant la prise en charge de la mère et du nouveau-né », a déclaré Marisol Touraine. Par ailleurs, un plan de communication sera élaboré pour faire mieux connaître l’éventail de compétences : soins pendant la grossesse, soins des parturientes, mais aussi consultation pour la contraception, suivi gynécologique à caractère préventif.

 

164884583_article sages femmes_20140305
Les sages-femmes réclament l’obtention d’un statut équivalent à celui de praticien hospitalier.

 

Mais pour le Collectif des Sages-Femmes, ces mesures ne suffisent pas. Principale déception : l’absence d’assimilation de la profession au statut de personnel médical, afin de ne plus être placée sous la férule des médecins alors qu’elles souhaitaient acquérir le statut de praticien hospitalier au même titre que les médecins ou les dentistes. Pour Caroline Raquin, présidente de l’Organisation nationale des syndicats de sages-femmes (ONSSF) et membre du Collectif, les annonces de la ministre sont clairement insuffisantes : « Je ressens une grosse déception, et même de la colère. Il faut croire qu’on n’a toujours pas été entendues. » Et Mme Raquin de poursuivre : « Jusqu’à présent, nous avons tout fait comme il fallait, mais là, nous allons durcir le ton. Nous sommes épuisées mais on ne va pas s’arrêter là. Cela galvanise ».

Quant à l’amélioration de la rémunération, Marisol Touraine souhaite que les augmentations salariales « interviennent rapidement et tiennent compte du niveau de responsabilité ». Mais aucun chiffre n’a été avancé. Seule information qui a filtré : les discussions sur le sujet démarreront courant avril.

Appel à la fin de la grève

La ministre a appelé aujourd’hui au micro de LCI et Radio Classique a cessé le mouvement de grève suite aux annonces qui ont été faites : « Je souhaite que les sages-femmes nous accompagnent pleinement dans ce qui est proposé et qu’elles arrêtent leur mouvement. Elles veulent entrer dans le statut de praticien hospitalier… Les sages-femmes ne sont pas des médecins… Elles doivent porter la responsabilité qui est la leur ». Les principales concernées décident aujourd’hui et demain de la suite à donner à leur mouvement.

Sources : Libération, Le Figaro, Doctissimo, L’Express.fr

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×