Plus de 200 000 bénéficiaires supplémentaires ! C’est ce qu’aurait permis la revalorisation du plafond de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) en juillet dernier, selon Marisol Touraine,  la ministre de la Santé. Le point sur les deux dispositifs phares d’aide à l’assurance santé : la CMU-C et l’ACS.

 

La revalorisation du plafonnement de la CMU-C a permis une augmentation importante du nombre de bénéficiaires.
La revalorisation du plafonnement de la CMU-C a permis une augmentation importante du nombre de bénéficiaires.

CMU-C : les chiffres doublent

Le plafonnement de la CMU-C a été revalorisé en juillet dernier dans le cadre du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté. Cette année, il devrait permettre à près de 204 000 personnes supplémentaires de bénéficier du dispositif ! C’est ce qu’ont indiqué Marisol Touraine et la secrétaire d’État chargée de la Lutte contre l’exclusion, Ségolène Neuville, le 23 mai, dans un communiqué.

Pour rappel, cette mesure avait déjà permis d’élargir le CMU-C à 104 000 personnes supplémentaires en 2013. Résultat, au 31 décembre dernier, 4,8 millions de Français en étaient bénéficiaires.

Autre bonne nouvelle, les frais d’optique et les appareils auditifs vont être mieux pris en charge. Comme le soulignent Marisol Touraine et Ségolène Neuville, «ces avancées sont d’autant plus importantes que ces soins, qui restaient souvent à la charge des bénéficiaires de la CMU-C, sont parmi les plus chers ».

 

ACS : les effectifs augmentent aussi

L’Aide à l’acquisition d’une Complémentaire Santé va aussi gagner des bénéficiaires en 2014 ! Grâce à cette mesure, ils devraient être 180 000 de plus. Une augmentation qui s’ajoute à celle de 64 000 personnes en 2013.

 

Besoin d’éclairages sur ces deux dispositifs ?

La CMU-C

La couverture maladie universelle complémentaire, permet aux personnes à faibles revenus d’être prises en charge à hauteur de 100 % par la Sécurité sociale.  C’est-à-dire que la part complémentaire (soit le reste à charge habituellement) est financée par la CMU-C.

Par exemple pour une consultation chez le médecin traitant. Sur les 23 euros :

  • 70 % sont remboursés par la Sécurité sociale (soit 15,10 euros) ;
  • 30 % restant sont pris en charge par la CMU-C (soit 6,90 euros, la participation forfaitaire étant de plus exonérée).

De plus, les bénéficiaires sont dispensés de l’avance des frais et aucun dépassement d’honoraires ne peut leur être facturé (sauf demande exceptionnel du patient). Le plafond annuel de référence pour une personne seule résidant en métropole est de 8 593 € (soit 716,08 €/mois).

L’ACS

L’Aide pour une Complémentaire Santé s’adresse aux personnes ayant un revenu faible mais légèrement trop élevé pour la CMU-C. Elle donne droit à une aide pour financer une complémentaire santé de leur choix pendant un an.

Les aides sur la cotisation annuelle varient de 100 à 550 euros selon l’âge. Et le plafond annuel de référence est fixé, pour une personne seule vivant en métropole, à 11 600 euros (soit 966,67 euros par mois). Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, le mieux est encore de faire une simulation.

Sources : Le Parisien

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×