L’environnement professionnel, le secteur d’activité et le métier ont un impact non négligeable sur la santé des salariés. C’est ce que démontre l’étude «Corporate Wellness 360° » réalisée par le Withings Health Institute sur le bien-être en entreprise. Cette étude a été menée sur 3 500 Français adeptes d’objets connectés liés à la santé.

56 % des salariés ont constaté une évolution de leur poids suite à leur prise de poste

Selon cette étude, 37 % d’entre eux ont vu leur poids s’accroître en prenant leurs nouvelles fonctions. En effet, changer d’emploi implique souvent un nouvel aménagement du temps et une modification des habitudes alimentaires. De plus, plus de 2 salariés sur 5 affirment manger devant leur poste de travail et 20 % renoncent à leur pause déjeuner. Ces pratiques ont une influence sur la prise de poids en diminuant la fréquence de mouvements mais également en incitant le salarié à grignoter au cours de la journée.

 

10 000 : c’est le nombre de pas quotidiens minimum que préconise l’Organisation Mondiale de la Santé

Selon l’OMS, 75 % des Français appartenant à la tranche des 18-64 ans n’atteindraient pas ce nombre. On observe également une inégalité entre les hommes et les femmes. En moyenne, ces dernières  marcheraient 400 pas de moins par jour. Entre le temps passé au travail et les nombreuses tâches à accomplir en rentrant à la maison, elles consacrent globalement moins de temps à une activité physique régulière.

 

une homme travaille sur ordinateur assis sur une boule
Les ballons Pilates aident à trouver la bonne posture quand on est derrière son bureau.

73 % des Français déclarent passer la plupart de leur journée assis

Maintenir un style de vie actif est presque deux fois plus compliqué que de garder un mode de vie sain. Entre les longues heures installé devant un bureau et les pauses déjeuner assis autour d’une table, les nouvelles conditions de travail ne nous incitent guère à nous mouvoir. De plus, selon l’Insee, 73 % de la population active se rend au travail en voiture et 15 % utilise les transports en commun. Seulement 8 % des travailleurs effectueraient leurs déplacements à pied et 4 % à vélo.

 

41 % des dirigeants sont en surpoids

18 % des chefs d’entreprise confient avoir un mode de vie sédentaire. Ils effectuent en moyenne moins de 4 000 pas par jour et font donc partie des populations à risques cardiovasculaires. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 27 % des cas de diabète de type 2 et 30 % des maladies coronaires pourraient être évité en pratiquant une activité physique régulière.

 

Activité physique = baisse du stress + meilleure estime de soi

L’activité physique d’une personne est en lien direct avec son état psychologique. Une activité régulière diminue le stress et à tendance à faire croître l’estime de soi, ce qui contribue à être plus efficace dans son travail.  Cette déclaration pose évidemment la question des métiers sédentaires. L’activité physique serait donc un levier que les chefs d’entreprise auraient tout intérêt à favoriser en encourageant les salariés à opter pour un mode de vie plus sain.

Au vu de sa réussite et de ses résultats économiques, Google semble être le modèle idéal en termes de management. En 2014, il se positionne en tête du classement « The Great Place To work ». Le géant sait attirer et motiver les meilleures recrues en leur offrant des conditions de travail inhabituelles : salles de sport, salles de jeux, espaces de détente… la firme crée une atmosphère propice à l’efficacité et la créativité. L’entreprise a même lancé une expérimentation visant à attribuer une prime aux salariés qui se déplaceraient à vélo plutôt qu’en véhicules motorisés.

 

Un homme regarde la télévision en mangeant
Les jeunes Européens sont de plus en plus sédentaires.

Le phénomène de sédentarité en progression en France

Selon une étude  de l’Institut de Recherche Biomédicale de d’Epidémiologie du Sport, la France serait l’un des pays européens les plus touchés par la sédentarité. Malgré les multiples mises en garde, ce phénomène est en progression, notamment chez les 18-25 ans. Selon l’Eurobaromètre 2014 sport et activité physique, 42 % de la population aurait déclaré ne pratiquer aucune activité physique en 2013 contre 39 % en 2009. Seulement 8 % des Européens affirment pratiquer un sport régulièrement.

 

En 2008, la sédentarité a causé le décès de 5,3 millions de personnes soit autant de victimes qu’avec le tabac

Selon des scientifiques de l’université de Boston, le manque d’activité physique serait responsable de 10 % des décès dans le monde. Les statistiques nous apprennent qu’en 2008, 5,3 millions de personnes sont décédées des suites d’une vie trop sédentaire, soit autant de victimes que pour le tabac. L’inactivité physique favoriserait également le développement de maladies telles que le cancer du sein ou du colon, les maladies cardiaques ou le diabète. L’OMS préconise de pratiquer au moins 30 minutes de sport 5 jours par semaine à condition que les exercices sollicitent les muscles, la respiration et le cœur plus que d’ordinaire.

 

Votre fonction vous incite à rester assis ? Ayez les bons réflexes :

– Ne vous penchez pas trop en avant

– Relaxez vos épaules

– Gardez vos coudes à 90°

– Maintenez le bas de votre dos droit

– Gardez vos pieds à plat sur le sol

– Levez-vous dès que vous en avez la possibilité

 

Sources : Corporate Wellness 360° Study, The Great Place To Work, Eurobaromètre 2014 sport et activité physique

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×