Bonne nouvelle : on vit plus longtemps. En revanche, les conditions dans lesquelles les gens vieillissent peuvent être dégradées : maladie, solitude… et dépendance. Et ça, les Français l’ont bien compris car 78 % d’entre eux ont peur de devenir un jour dépendant. En effet, cet état toucherait de plus en plus nos concitoyens, forçant le gouvernement à déjà revoir son projet de loi sur l’autonomie des personnes âgées, seulement mis en application en 2013.

D’après un baromètre publié par BVA pour MNH et Orange, les Français se sentent particulièrement concernés par la vieillesse :infographie-bva

  • 2/3 des Français sont concernés par la prise en charge du vieillissement ;
  • 48 % d’entre eux craignent de devoir prendre soin d’un proche devenu dépendant ;
  • 78 % d’entre eux ont peur de devenir dépendant.

Selon ce baromètre, les sondés pensent en majorité que les coûts liés à la dépendance devraient être pris en charge en majorité par les caisses d’Assurance Maladie. Mais ils sont également partagés :

  • 47% pensent que c’est l’État ou les collectivités locales qui devraient assumer cette charge ;
  • 25 % estiment que c’est le travail des compagnies d’assurance ;
  • 23 % souhaitent laisser cette charge à la personne elle-même ou à sa famille.

Projet de loi sur l’autonomie des personnes âgées

Ce nouveau projet de loi sera centré sur le maintien à domicile. Pour financer ce coût, l’État compte obtenir 645 millions d’euros provenant d’une taxe, prélevé sur les pensions des retraités imposables. Celle-ci est déjà effective depuis 2013.

Quelques chiffres :

  • un tiers des Français aura plus de 60 ans en 2060 ;
  • les plus de 85 ans seront près de 5 millions en 2060 (ils sont 1,4 million en 2014).

Comment améliorer la prise en charge des personnes dépendantes ?

L’État souhaite améliorer l’accès aux services d’aide à domicile, en augmentant le nombre d’heures prévues dans le cadre de l’allocation personnalisée autonomie à domicile. Par ailleurs, il est question de réduire le ticket modérateur inhérent à ces heures de service. L’État lancera également un plan des métiers de l’autonomie afin d’accroître l’attractivité de ces métiers afin de répondre à la demande.

Concernant les aidants familiaux, ces proches qui aident leurs parents dépendants et qui représenteraient tout de même 4,3 millions de personnes, l’État cherche à leur rendre la vie plus facile. Ainsi, une « aide au répit » serait créée pour financer l’accueil temporaire de la personne dépendante. Objectif : offrir un peu de temps libre aux aidants. Coût de la mesure : 78 millions d’euros.

  • Sources:

https://www.bva-group.com/sondages/vieillir-en-france-perceptions-et-solutions/

https://www.argusdelassurance.com/institutions/dependance-un-projet-de-loi-pour-favoriser-le-maintien-a-domicile.78313

  • Pour en savoir plus :

https://www.c-mon-assurance.com/mutuelle/guide/senior/

 

 

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×