Les Français craignent la dépendance. Un constat mis en exergue par plusieurs sondages, dont nous avons retenu quelques chiffres clés.

Une jeune femme prend soin d'une personne âgée.
29 % des actifs et des retraités déclarent rendre service à une personne âgée au moins une fois par mois.
  • 8 personnes interrogées sur 10 opteraient pour le maintien à domicile en cas de dépendance d’un de leurs proches ou d’eux-mêmes. C’est le chiffre communiqué par le baromètre d’opinion de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques).
  • Toujours selon la Drees, 2 personnes sur 10 opteraient pour un établissement spécialisé, comme une maison de retraite. Les maisons de retraite sont perçues comme des lieux impopulaires. Ce qui peut s’expliquer par « le sentiment de culpabilité exprimé par les proches contraints de recourir au placement », explique Le Figaro. Ou par le coût des établissements en question.
  • 2 200 euros par mois en moyenne : c’est le coût des établissements spécialisés pour les personnes dépendantes. Sans surprise, ce sont les ménages les plus aisés qui s’avouent prêts à avoir recours à un service extérieur pour prendre en charge leurs proches.
  • Plus de 4 Français sur 10 seraient pour une prise en charge publique des personnes dépendantes. Ce chiffre provient d’un sondage réalisé par l’institut Odoxa pour le quotidien Le Parisien.
  • D’après le même sondage, 48 % des actifs et 43 % des retraités pensent que les Caisses Primaires d’Assurance Maladie de la Sécurité sociale devraient prendre en charge les personnes dépendantes. En seconde position, les sondés pensent que cette charge devrait revenir aux compagnies d’assurances et à la retraite complémentaire.
  • Autre information notable de l’étude Odoxa : au lieu de privilégier une maison de retraite, 29 % des actifs et des retraités déclarent rendre service à une personne âgée au moins une fois par mois.

Les actifs face à la retraite

Selon un sondage publié par le cabinet Deloitte au début du mois de décembre, 78 % des actifs estiment n’ont qu’une vague idée du montant de leur future retraite. La même proportion d’actifs estiment qu’ils auront besoin de compléter leur retraite par des ressources supplémentaires. Et les trois quarts d’entre eux se disent inquiets du montant de leur pension future… En 2014, la retraite est un sujet de préoccupation important dans cette catégorie de la population. Désormais, certains s’y préparent dès l’âge de 45 ans, soit 20 ans avant l’âge légal. Autre élément significatif du sondage : 42 % des retraités complètent leur pension en épargnant ou en poursuivant une activité rémunérée.

Sources : Le FigaroLe ParisienDeloitte,

Produit lié : Une assurance contre la dépendance

 

Votre prochaine assurance

Choisissez
Mutuelle Santé Mutuelle Frontalier Mutuelle Entreprise Assurance de Prêt Prévoyance des TNS Assurance Obsèques Assurance Capital Décès Assurance Dépendance

Votre navigateur est obsolète !

Veuillez mettre à jour votre navigateur pour visiter ce site correctement. Mettre à jour maintenant

×