Médecin Direct : j’ai testé le service

Médecin Direct est un service proposant au patient d’entrer directement en contact avec un médecin, qui répondra à ses questions. Attention : même si c’est un médecin qui vous répond, la réponse n’est ni un diagnostic, ni une prescription. C’est un soutien dans la chaîne de soin, qui permet au patient d’être rassuré ou conseillé par un professionnel. Ce service a-t-il été créé en réponse à Doctissimo et aux autres forums qui distillent des peurs autour de sujets complexes ? Peut-être !

Autorisation de la CNIL :

Médecin Direct a obtenu l'autorisation, par la CNIL, de procéder à des "téléconsultations médicales". Les médecins partenaires de Médecin Direct proposent ainsi des consultations par téléphone, Internet et prochainement par visio (la plateforme garantie la confidentialité des échanges et le secret médicale).

Une ordonnance pourra être jointe au dossier du patient et la consultation pourra être remboursée par la Sécurité sociale.

MedecinDirect_Logo2013_Framboise

A qui s’adresse ce service ?

Proposé par certaines complémentaires santés à leurs adhérents (dont Alptis et Miltis, que nous proposons chez cmonassurance), Médecin Direct est un portail web accessible 24h/24. Après s’être identifié, le patient pose sa question au médecin et reçoit la réponse dans les heures qui suivent.

Une charte, consultable sur le site internet, indique que Médecin Direct met en relation les patients avec des médecins dûment inscrits à l’Ordre des Médecins, qui signent un contrat les engageant à respecter le code de la déontologie médicale. Il n’est ici pas question de remplacer le médecin traitant mais d’encourager le patient à profiter de la relation qui s’établit avec le professionnel soignant. Par ailleurs, le diagnostic et la prescription sont interdits.

Parfois, le patient dispose d’un diagnostic ou d’un traitement qu’il ne comprend pas. Médecin Direct peut alors intervenir pour éduquer, expliquer et rassurer le patient, en plus de la relation qu’il entretient avec son médecin généraliste.

Médecin Direct en quelques chiffres :

  • 6 médecins généralistes
  • 12 spécialistes
  • 250 000 € de chiffre d’affaires

Sur une vidéo de leur site internet, le docteur Frédéric Dussauze, cofondateur de la structure, explique qu’il met en relation deux réalités, qui sont d’une part les moyens et outils actuels de communication, omniprésents (téléphone, internet), et de l’autre la relation patient-médecin, essentielle. Le service Médecin Direct permet de fusionner ces deux sphères.

Le site rappelle que, en cas d’urgence, il faut contacter son médecin traitant ou le 15. Si contacter Médecin Direct le week-end permet d’avoir un premier conseil ou d’être rassuré, il ne remplace pas une vraie visite chez le docteur.

J’ai testé !

Passons maintenant au côté pratique de la chose. En effet, c’est beau sur le papier, mais est-ce que ça marche vraiment ?

Première étape : je m’inscris

La complémentaire santé qui est associée à Médecin Direct fournit à son nouvel adhérent un code, qui lui permet de s’inscrire au service. C’est gratuit et cela s’effectue en quelques minutes, après avoir renseigné son e-mail et son mot de passe.

Le site est clair, l’information est facile à trouver. On me propose de poser directement une question

Deuxième étape : je pose ma question

Je suis amené à choisir la spécialité du médecin, afin que ma question lui soit acheminée. J’ai également la possibilité de connaître le nom de chacun des spécialistes ainsi que leur numéro d’inscription à leur Ordre respectifs. En vrac, nous retrouvons : pharmacologie, gériatrie, obstétrique, neurologie, psychiatrie, médecine du sport, dermatologie, acouphènes, médecine générale (bien entendu !), pédiatrie, etc.

Avec tout ça, je devrais trouver l’interlocuteur idéal. Je saisis donc la spécialité attendue (pour ce test ce sera Maxillo-faciale - la santé des dents, en fait). Je ne remplis pas l’encart « Prise de rendez-vous téléphonique » car je ne souhaite pas que le médecin me rappelle pour ce premier test.

Je renseigne mon âge et mon sexe et pose ma question. La voici :

« Bonjour.

Depuis de nombreuses semaines, mes dents saignent énormément au brossage. J’ai pris rendez-vous avec un dentiste il y a un mois et demi, celui-ci m’a fait un détartrage et m’a conseillé de me brosser les dents avec un mélange d’eau oxygéné et de bicarbonate de soude. Depuis que j’utilise ce mélange (cela fait une dizaine de jours), toutes mes gencives souffrent et saignent atrocement. Est-ce mauvais signe ? Dois-je persévérer ? Quels sont les risques que j’encours ?

Merci d’avance »

C’est terminé ? Pas tout à fait ! J’ai la possibilité d’ajouter une image, photo. Je dois également renseigner différentes questions : quels sont mes symptômes, mes antécédents, mes fragilités, etc. En fait, je dois apporter le maximum d’informations au médecin pour lui permettre d’ajuster son conseil.

On m’annonce que la rapidité de la réponse n’est pas garantie sous 24h, surtout pour un spécialiste ! Je prends donc mon mal en patience. On me rappelle aussi que, en cas d’urgence ou de doute, je dois contacter mon médecin ou directement le 15. Pour mon cas, ça ira !

Dernière étape, je consulte ma réponse!

5 heures plus tard, ma réponse est déjà dans la boîte !

Visiblement mon spécialiste est un couche-tard, car je reçois sa réponse vers minuit. Celle-ci est très documentée et détaillée :

  • Description de la pathologie (pourquoi souffre-t-on de douleur aux gencives et de saignement ?)
  • Comparaison pour m’aider à comprendre de quoi il s’agit (ma bouche est comme une maison : il faut soigner la charpente !)
  • Explication du traitement et de son intérêt pour les gencives.

En signature, le nom du docteur ainsi que son numéro d’inscription à l’ordre des médecins. On me rappelle que cet avis n’est pas une consultation médicale et on m’invite à me rendre chez mon médecin si les symptômes s’aggravent. J’en prends bonne note.

Si, malgré toutes ces précisions j’ai encore des questions, le médecin me propose de poursuivre le dialogue en lui répondant ou en l’appelant. Top !

Nous sommes vraiment emballés par Médecin Direct, que nous pensons être l’alternative idéale aux forums et autres sites où des non-professionnels nous répondent, répandant de mauvais conseils, voir même de mauvaises pratiques dangereuses pour sa santé.

Vous souhaitez bénéficier du service Médecin Direct ? Celui-ci est proposé sans supplément de prix par certaines complémentaires santé, dont Miltis et Alptis, pour lesquelles cmonassurance peut vous apporter un conseil qualifié grâce à sa plateforme de 20 conseillers.

Un seul numéro pour les joindre : 01 64 54 09 52 ou directement sur le site web : www.medecindirect.fr

Actualités liées

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...
Donnez votre avis !

One Response to “Médecin Direct : j’ai testé le service”

  1. [...] modes d’organisation des soins (maison de santé), ainsi que des prises en charge innovantes (télémédecine) doivent également être [...]

Journaliste de formation, responsable marketing chez Cmonassurance, je partage des informations qui peuvent vous simplifier l'assurance au quotidien.

cmonassurance est une filiale d'