cmonassurance
04 72 362 362
Du lundi au vendredi de 9h à 19h

Nos bureaux fermeront à partir de 17h le mercredi 24 mai et rouvriront le lundi 29 mai à 09h.

Le Dr Dupagne demande d’évaluer Sophia, programme pour diabétiques

Dupagne SophiaLe docteur Dominique Dupagne remet en cause le programme Sophia destiné aux diabétiques après avoir lu le rapport d’évaluation réalisé par le cabinet Cemka-Eval sur demande de la Cnamts. Les résultats de ce rapport seraient défavorables et pas à la hauteur des enjeux de la maladie du diabète. Il dénonce aussi la présentation qui a été faite de ce rapport et reproche à la Cnamts de cacher la réalité et même d’avoir modifié certains éléments du rapport qui ont été rendus public. Avec les importants moyens financiers déployés, le docteur Dupagne estime que les pouvoirs publics devraient ordonner un nouveau rapport pour connaitre la réalité des faits.

Le programme Sophia est destiné aux personnes diabétiques de type 1 ou 2, âgées de plus de 18 ans et suivies par un médecin. L’objectif est d’aider, d’accompagner, de suivre les patients dans leur vie quotidienne pour faire face à cette maladie et aux différentes étapes qu’ils traversent : examens, conseils, aide. Cela est rendu possible grâce à de nombreuses infirmières qui jouent le rôle de conseillères. D’autres services sont aussi mis à disposition des diabétiques.

Des résultats négligeables

Le rapport tente de mettre l’accent sur certains indicateurs comme la réalisation des dosages sanguins ou encore le recours aux consultations spécialisées. Cependant, l’organisme en charge de ce rapport tente de montrer des résultats positifs en faisant des comparaisons diverses mais il en ressort que le programme « Sophia ne sert pas à grand-chose » déclare Dominique Dupagne face aux chiffres qui eux, ne mentent pas. Il dénonce aussi les « manœuvres » faites par l’organisme pour tenter de montrer que les dépenses hospitalières pour les membres du programme Sophia étaient inférieures chaque année pour chaque patient.

Plus globalement, le docteur Dupagne remet totalement en cause ce rapport qu’il qualifie d’obsolète avec des statistiques faussées et des données manipulées afin de cacher les résultats insignifiants du programme Sophia.

Un nouveau rapport demandé

Afin de rétablir la vérité, le docteur Dupagne du comité scientifique de Sophia demande aux pouvoirs publics d’intervenir afin d’exiger la publication du rapport réalisé par Cemka-Eval pour que tout le monde puisse se rendre compte de la situation du programme pour diabétiques. De plus, il souhaiterait que le prochain rapport ne soit plus piloté par la Cnamts mais par l’Igas afin d’éviter de nouveaux problèmes et d’obtenir de résultats honnêtes.

L’Igas avait d’ailleurs donné son avis sur ce rapport en déclarant que « le moins que l'on puisse en conclure, c'est que l'on ne peut pas conclure…aux effets positifs médico-économiques d'un programme mis en place une année auparavant et qui montre seulement une amélioration des indicateurs de suivi sur un segment des assurés diabétiques, déjà mieux soignés que les autres ». Le programme Sophia serait donc peu efficace pour le moment et il serait utile d’avoir des résultats à plus long terme pour se rendre compte de son intérêt.

Actualités liées

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...
Donnez votre avis !

Jeune diplômé d'école de commerce et management spécialisation entrepreneuriat et auto-entrepreneur dans le domaine du web (nouvelles technologies), j'essaye toujours d'utiliser au mieux mes expériences pour proposer des articles de qualité aux lecteurs de cmonassurance.

cmonassurance est une filiale d'