cmonassurance
04 72 362 362
Du lundi au vendredi de 9h à 19h

Nos bureaux fermeront à partir de 17h le mercredi 24 mai et rouvriront le lundi 29 mai à 09h.

Écoute au casque : face aux risques, les jeunes restent passifs

Selon une étude menée par Ipsos, les 15-30 ans seraient parfaitement conscients des risques encourus en écoutant de la musique au casque… mais ne changent pas leurs habitudes. A l’occasion de la Semaine du Son, les médecins lancent un avertissement.

Jeune avec des écouteurs.

89 % des 15-30 ans écoutent de la musique via des écouteurs ou un casque.

Les résultats du rapport de l’agence Ipsos sont clairs : si les jeunes ne surveillent pas leurs habitudes d’écoute, ils pourraient bien devenir malentendants ou sourds dans quelques années. Et une grande partie de la population est concernée, puisque 89 % des 15-30 ans écoutent de la musique via des écouteurs ou un casque. La Semaine du  Son, qui se déroulera du 19 au 25 janvier à Paris et se prolongera jusqu’au 8 février dans le reste de la France, est l’occasion de les alerter. Les résultats de l’étude menée par Ipsos sont inquiétants.

3 personnes interrogées sur 5 ne font rien pour changer leurs habitudes avec les casques audio. Pourtant, les jeunes sont conscients des risques encourus par une exposition à des sons trop forts ! Les trois quarts d’entre eux ont déjà ressenti les symptômes consécutifs à une trop grande exposition : hyperacousie, acouphènes… Le constat est alarmant, comme l’a souligné le Docteur Londero, ORL à l’hôpital George-Pompidou à Paris, qui a collaboré à cette étude. : « Si l’on commence à abîmer son système auditif à 18 ans, on se prépare à une génération de sourds », a-t-il alerté. A partir de la naissance, l’oreille est en effet dotée de 20 000 cellules ciliées qui sont actives en permanence… et ne se régénèrent jamais.

Des habitudes simples pour réduire les risques

98 % des 15-30 ans, pourtant bien conscients des risques de surdité qui risquent d’apparaître plus tard dans leur vie, ne changent rien à leurs habitudes. Et les casques ne sont pas les seuls éléments qui peuvent causer des troubles de l’audition : les enceintes utilisées dans les rave-parties ou les concerts font aussi des dégâts. Selon l’étude, seuls 21 % des jeunes interrogés s’éloignent systématiquement des enceintes et 7 % portent des boules Quiès lors des concerts. Que faire ? Outre porter des bouchons d’oreilles et se tenir éloigné des enceintes, certaines habitudes simples peuvent grandement limiter les risques de surdité quand on est adepte du casque. « Il faut faire des pauses régulières pour que l'oreille puisse respirer, d'environ 10 minutes toutes les 45 minutes», indique le Docteur Jean-Louis Horvilleur, audioprothésiste et spécialiste des sujets de santé auditive pour la Semaine du Son.

Après la publication de cette étude, la réaction de la ministre de la Santé Marisol Touraine ne s’est pas fait attendre. Dans une interview accordée à BFMTV et RMC mardi matin, elle a assuré vouloir inclure la question de l’audition des jeunes dans son projet de loi de Santé. « Il ne s'agit pas d'interdire d'écouter de la musique. C'est formidable d'écouter de la musique, mais il faut le faire toute sa vie si l’on peut », a déclaré la ministre. Une réglementation du son émis par les enceintes dans les salles de concert serait également à l’étude.

Sources : Le Figaro, Pourquoi Docteur, BFMTVL'Obs

Le saviez-vous ?

Les audioprothèses sont des appareils coûteux, assez mal remboursés par la Sécurité sociale. En effet, cette dernière rembourse jusqu'à 60 % d'un appareil auditif, si son coût est compris entre 900 et 1400 €... Sachant que le coût moyen d'un appareil auditif est plutôt de 3 000 € tout compris! Il est toutefois possible de bénéficier de remboursements sur les frais d'audioprothèses par sa mutuelle.

Actualités liées

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...
Donnez votre avis !

cmonassurance est une filiale d'