Les travailleurs frontaliers suisses durcissent le ton

La fin du droit d'option le 31 mai ne cesse pas d'alimenter la colère des travailleurs frontaliers suisses. La semaine dernière, quelque 200 d'entre eux ont bloqué la frontière franco-suisse dans le Doubs, l'un des 6 départements concernés avec la Haute-Savoie, l'Ain, le Jura, le Haut-Rhin et le Territoire-de-Belfort. Principale réclamation : le maintien du droit d'option, c'est-à-dire la possibilité de souscrire une assurance privée pour la couverture des dépenses de santé. C'est cette possibilité qui sera supprimée le 1er juin, obligeant les travailleurs frontaliers à rejoindre le régime général de la Sécurité sociale. Plus coûteuse et moins performante (les travailleurs devront en sus souscrire une complémentaire santé à titre individuel), cette obligation aura des effets immédiats et  réduira le pouvoir d'achat des frontaliers. Pour les finances nationales, le gain sera de 100 millions d'euros la première année, 150 millions les suivantes.

 

article_manifestation frontaliers_20140113
 

Les 20 kilomètres d'embouteillages cumulés occasionnés par ce blocage des postes frontière ne devraient toutefois pas infléchir la décision du gouvernement. Et les manifestants d'interpeller le président de la République : "Monsieur Hollande, faut-il emprunter la force pour qu'on nous écoute ? Votre gouvernement fait la sourde oreille et refuse le dialogue par la douceur. Faites quelque chose ! Oui à la CMU, mais adaptée à notre système social." Un discours porté par le président du syndicat national des frontaliers de France, Alain Marguet : "L'enjeu, c'est de pouvoir perpétuer nos assurances maladies et nos mutuelles privées. Beaucoup de frontaliers n'ont pas pu participer à la mobilisation car ils ont peur de perdre leur poste en Suisse"'.

 

Source : 20 Minutes

 

Feux de palettes et voiture vandalisée
Signe que la tension a monté d'un cran, la mobilisation aux postes frontières a vu les manifestants employer une méthode moins douce que le traditionnel défilé :- un blocage complet de la circulation sur la RN57, au niveau de Jougne-Vallorne, dans le Haut Doubs, avec un feu de palettes et quelques pneus cramés ;- une voiture qui essayait de franchir le barrage en force a été abîmée ;Au total, ce sont 9 des 12 points frontières entre France et Suisse qui ont été concernés par l'action des travailleurs frontaliers suisse.

Actualités liées

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Il n'y a pas encore de vote)
Loading...
Donnez votre avis !

Journaliste de formation, responsable marketing chez Cmonassurance, je partage des informations qui peuvent vous simplifier l'assurance au quotidien.

cmonassurance est une filiale d'